Politique et Syndicalisme

La Pac 2020 en débat sur fond de Brexit

Le ministre français de l’Agriculture a convié ses homologues de l’UE les 1er et 2 septembre à Chambord pour une réunion informelle sur la Pac 2020 et les conséquences du Brexit.

Annoncée le 27 juin par Stéphane Le Foll à sa sortie du Conseil de l’UE à Luxembourg, la réunion informelle à laquelle le ministre français de l’agriculture a convié ses homologues européens les 1er et 2 septembre à Chambord pour des échanges de vues sur le futur de la Pac dans le contexte du Brexit sera co-présidée par le ministre fédéral allemand, Christian Schmidt. En revanche, le commissaire européen Phil Hogan ne devrait pas faire le déplacement.

Les conséquences de la sortie de l’Union du Royaume-Uni seront discutées aussi fin août par les membres de la Commission de Bruxelles pour préparer le discours annuel sur « l’état de l’Union » du 14 septembre.

La rencontre des ministres de l’agriculture à Chambord sera notamment mise à profit par la France pour insister sur le projet pour la Pac après 2020 qu’elle avait présenté lors de la réunion informelle des Vingt-huit le 31 mai à Amsterdam. À savoir une réforme prévoyant notamment une épargne individuelle obligatoire sur les aides directes, en lieu et place de la réserve de crise européenne, l’introduction de la couverture des sols comme quatrième critère du verdissement et un régime d’aides couplées plus souple.

Pour leur part, les Pays-Bas, qui présidaient alors le Conseil de l’UE, avaient proposé une vision très différente axée sur une libéralisation maximale de la Pac permettant aux entreprises de saisir les opportunités du marché mondial et accompagnée d’un soutien aux petits producteurs locaux pour les bénéfices qu’ils apportent à la société (environnement, aménagement du territoire).
Le rapport sur les marchés agricoles, consacré notamment à la volatilité et la transparence des prix et au fonctionnement de la chaîne alimentaire, ne sera présenté qu’en décembre, plus tard que prévu, compte tenu des questions « larges et complexes » qu’il traitera, a annoncé Phil Hogan le 19 juillet à la commission de l’agriculture du Parlement européen.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer