ÉvénementsProductions Agricoles

Bellissima de l’ombre à la lumière

Si les vaches bretonnes ont mis du temps à briller, le dénouement du concours a été grandiose. Trois premiers prix dans les dernières sections ont annoncé le sacre de Bellissima, propriété de Roger et Anthony Buffet, une vache inconnue hors d’Ille-et-Vilaine.

Le concours de Paris 2016 a débuté par deux sections de vaches rouges. La première (1re et 2e lactations) est dominée par le plus jeune animal, Favi Iseo (Barbwire R x Advent Red), au Gaec la Ferme des Délices (42), campé « sur d’excellents membres », souligne le juge Jean-Philippe Duchange. La seconde (3e lactation et plus) suit, vite emportée par Kit Disara (Classic x Rubens), au Gaec Mourterou, à Bosdarros (64). Cette-dernière glanant ensuite le titre de Championne rouge grâce à « la solidité de son dessus, son harmonie globale, son caractère laitier et sa conservation ».

Du cachet et de la modernité en espoir

C’est l’heure de faire entrer les robes noires. Chez les espoirs, deux primipares au-dessus du lot se partagent les récompenses. Duf Ilma (Gold Chip x Duplex), au Gaec Duff Holstein à Saint-Sever-de-Rustan (65), empochant les Prix de section 1A, de meilleure mamelle espoir de championnat espoir. Génésis Idaline (Gold Chip x Man-O-Man), à la SCL Génésis à Grumesnil (76) terminant en tête de la section 1B avant d’être nommée Réserve espoir. Parmi « des animaux très hétérogènes », Jean-Philippe Duchange sort de jeunes vaches « extrêmement modernes se déplaçant sur d’excellents membres. De la puissance, beaucoup de cachet et des systèmes mammaires larges et hauts. »

JBToullec Hidwyn, au Gaec Toullec à Plomelin (29)
JBToullec Hidwyn, au Gaec Toullec à Plomelin (29), a été désignée Réserve championne et Meilleure mamelle de la catégorie des jeunes vaches noires.

Réserve championne jeune au Finistère

Ensuite, « d’un cinq majeur de vaches d’un niveau redoutable » dans la section 2A, le juge extraye difficilement « un trio phénoménal d’animaux fabriqués dans le même moule ». Au final, Hukiros (Gold Chip x Stol Joc), au Gaec les Vignes Rousses à Jurançon (64) se classe en tête devant deux vaches bretonnes, JBToullec Hidwyn (Sid Pine x Goldwyn), au Gaec Toullec, à Plomelin (29), et Héline, à Patrick Rabion, à Carentoir (56), respectivement 2e et 3e. Jean-Philippe Duchange s’appuye alors sur cette classe « remarquable » pour les prix d’honneur de 2e lactation. Hukiros remporte le Championnat jeune : « Elle a les meilleurs membres, incarne la solidité et capacité laitière. » Sa Réserve, toute proche, JBToullec Hidwyn, prend aussi le prix de Meilleure mamelle de la catégorie « grâce à un pis soudé au corps techniquement irréprochable » et marque enfin le premier coup d’éclat de la Bretagne.

À voir

Photos des concours des races Pie Rouge, Normande et Prim’Holstein sur la page Facebook « Journal Paysan Breton »

Les vaches de l’Est avant celles de l’Ouest

Le championnat adulte débute par la section 3A et l’entrée en scène de Goldblack du Tombuy (Lauthority x Kite), au Gaec du Tombuy et Gaec Derrière la Tour (55), bien connue sur les rings. La Meusienne promenant « sa classe phénoménale et son pis extrêmement bien soudé » se place naturellement en tête. La section 3B est ensuite emportée par un autre animal de l’Est : Picasso Coum (Atwood x Roman), au Gaec de la Coumière à Effincourt (52).

C’est alors que l’orgueil des Bretons se réveille pour un finish époustouflant. Chez les 4e lactation, « une vache avec énormément de caractère laitier », Carf-Fougère (Z-Duke x Bolton), au Gaec Carfantan, à Saint-Potan (22), prenait le Premier prix de section. Chez les 5e lactation, Euro (Minister M x Roseo Joc), au Gaec Dano, à Locqueltas (56), fait de même s’appuyant sur « une hauteur et une largeur d’attaches remarquables ». Le Morbihan, et ses 9 vaches à Paris, une première depuis 1982, sort du bois.

Paris après Fougères et Rennes

Depuis bientôt un an, le juge Jean-Philippe Duchange, 38 ans, enchaîne les plus grands rendez-vous de la race Prim’Holstein. En juin 2015, l’éleveur de l’Orne officiait sur le ring du National de Fougères. Quelques mois plus tard, il avait la charge de diriger le concours du Space : « Une épreuve de marathonien ». Six mois plus tard, c’est encore lui qui était invité pour ce Paris 2016. En introduction, il a parlé « d’un moment unique, d’un grand honneur et d’un plaisir difficile à décrire » que de juger à « Paris, capitale de la France, si symbolique ».

Une anonyme rarement sortie

Pour clore les sections, entrent enfin les vaches les plus âgées, en 6e lactation et plus. Le juge apprécie : « C’est remarquable de présenter des animaux dans un tel état de conservation. C’est l’essence même de notre métier de faire vieillir des vaches qui font du lait… » Dans ce lot, Bellissima (Ford x Laurac), au Gaec de la Courguittier, à Monthault (35), va retenir toute son attention. Avant de lui attribuer le premier prix de section, le juge égraine : « Qualité du dessus, largeur de côté, beaucoup de caractère laitier dans son travers, volume de pis… » Mais cela ne suffit pas à cette fille de taureau italien qui porte bien son nom. Elle veut encore défiler et rester dans la lumière : tour à tour, elle est nommée Meilleure laitière de la race, Meilleure mamelle et Championne adulte puis Grande championne de Paris 2016. Une consécration pour cette vache à la mamelle ne bougeant pas avec le temps mais qui n’a jamais été au bon stade pour sortir dans les grands rendez-vous. « C’est Bellissima qui faisait aujourd’hui le mieux la synthèse entre caractère laitier et état de conservation. Cette vache fait rêver avec beaucoup de style à la marche et un système mammaire très vivant avec d’excellentes attaches », expliquait Jean-Philippe Duchange. Toma Dagorn

Palmarès Prim’Holstein Paris 2016

Prix d’honneur

  • Grande Championne, Championne adulte noire, Meilleure mamelle adulte noire, Prix de meilleure laitière de la race, Prix de section 6 : Bellissima, au Gaec de la Courguittier, à Monthault (35).
  • Réserve de grande championne, Réserve de championne noire adulte, Prix de section 3A : Goldblack du Tombuy, au Gaec du Tombuy et Gaec Derrière la Tour, à Gimecourt (55).
  • Championne jeune noire, Prix de section 2A : Hukiros, au Gaec les Vignes Rousses, à Jurançon (64).
  • Réserve championne jeune noire et Meilleure mamelle jeune : JBToullec Hidwyn, au Gaec Toullec, à Plomelin (29).
  • Championne et Meilleure mamelle espoir noire, Prix de section 1A : Duf Ilma, au Gaec Duff Holstein, à Saint-Sever-de-Rustan (65).
  • Réserve championne espoir, Prix de section 1B : Génésis Idaline, à la SCL Génésis, à Grumesnil (76).
  • Championne rouge, Prix de section 2R : Kit Disara, au Gaec Mourterou, à Bosdarros (64).
  • Réserve de championne et Meilleure mamelle rouge : Chanterelles Dalida FM, au Gaec les Chanterelles, à Chêne-en-Semine (74).

Bretons en tête de section

  • Prix de section 4 : Carf Fougère, au Gaec Carfantan, à Saint-Potan (22).
  • Prix de section 5 : Euro, au Gaec Dano, à Locqueltas (56).

Podiums de section des Bretons

  • 2e de section 1R (rouge) : Genredroch du petit rocher, à l’EARL de la Grande Pommeraie, à Iffendic (35).
  • 2e de section 2A : JBToullec Hidwyn, au Gaec Toullec, à Plomelin (29).
  • 3e de section 2A : Héline, à Patrick Rabion, à Carentoir (56).
  • 2e de section 2B : Hevared de l’Orangerie, à l’EARL de l’Orangerie, à Plumelec (56).
  • 3e de section 3 : Fraise, au Gaec la Cour es Croix, à Corseul (22).
  • 3e de section 4 : Fleur, à la SCL Monneraye Holstein, à Sérent (56).
  • 2e de section 6 : Bamboula, au Gaec Denais Holstein, à Paimpont (35).

 

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer