Côtes d'ArmorPolitique et Syndicalisme

Lancement d’une motion de soutien aux agriculteurs

Les présidents des 8 communautés de communes du Pays de Guingamp ont lancé une motion de soutien aux agriculteurs et à leurs familles lundi 25 janvier. « Depuis des mois, les agriculteurs bretons souffrent d’une situation économique et sociale dramatique, mettant en danger la pérennité de leurs exploitations », affirment les élus. Cette pétition va circuler pour recueillir les signatures des élus des  75 communes que totalise le Pays de Guingamp. « Nous espérons compter rapidement 1 000 signatures, mais l’objectif est aussi que notre action se propage à la région et même au niveau national », déclare Yvon Le Moigne, président du Pays de Guingamp. Cette pétition sera envoyée dès que possible au ministre de l’Agriculture.

Peser sur les décideurs

Les élus rappellent l’importance de l’agriculture qui est la 1re ressource économique de la Bretagne. « Sur le Pays de Guingamp, ce sont 1 500 exploitations agricoles qui totalisent 6 000 emplois agricoles et agroalimentaires. Sans compter les emplois indirects : techniciens, artisans, services divers à l’agriculture… », lance Philippe Le Goux, président de la communauté de communes Lanvollon-Plouha. Les élus locaux ne prétendent pas avoir les réponses à la crise mais se placent en pousseurs de solutions. « Nous pouvons avoir des leviers au niveau des décideurs, il ne faut pas hésiter à nous solliciter. » Ils ont bien compris que les éleveurs veulent des prix rémunérateurs pour leurs produits et non des aides.

Yannick Le Bars, agriculteur et vice-président de la communauté de communes Paimpol-Goëlo cite en exemple : « L’aide d’urgence de 600 millions d’euros débloquée par l’État cet été représente 4 000 € par exploitation, c’est ce que perd chaque ferme tous les mois. Ces 600 millions qu’il manque par mois représentent une augmentation de 10 € mensuels sur le panier de la ménagère, c’est peut-être cela la solution. » Nicolas Goualan

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer