Productions Agricoles

La Normande mise sur la valeur ajoutée

Qualité et valorisation des produits lait et viande, efficacité de carrière, optimisation des systèmes… Tels sont les axes développés par la filière normande dans lesquels s’inscrit Evolution.

Dans son nouveau positionnement, c’est la signature « L’éleveur libéré » qui a été choisie par le groupe Évolution pour la Normande. Une référence au fait que l’éleveur de Normandes ne choisit pas un modèle « clef en main », et recherche plus d’indépendance par rapport aux aléas des marchés… L’offre génétique proposée par la coopérative s’ancre dans les projets développés par toute la filière.

Valoriser la capacité fromagère

« En 2015, l’OS normande a créé une fonction de valorisation des qualités spécifiques du lait de la race dans l’objectif d’une meilleure valorisation par le marché. Son lait est n°1 en kappa-caséine B qui améliore la transformation fromagère. Il est également très riche en calcium et n°1 en béta-caséine de type A2 qui offre une meilleure tolérance au lait de vache », détaille Jean-Christophe Boittin, responsable marchés – filière normande Évolution, précisant qu’au Royaume-Uni deux sortes de prix cohabitent : pour les fluides et pour les fromages…

Sur la viande aussi des travaux sont lancés : une 1re indexation en 2015 sur la descendance en veaux de boucherie, et en 2016 sur la descendance en jeunes bovins. La filière s’attelle aussi à la caractérisation des qualités de la viande. S’agissant de l’autonomie et du confort, un nouvel index de synthèse va voir le jour en 2016 : l’« Efficacité de carrière » qui prendra en compte les produits lait et viande. Une indexation génomique est par ailleurs lancée sur la pigmentation des muqueuses des yeux pour renforcer la capacité de résistance aux insectes et ophtalmies.

Renouvellement rapide en Pie Rouge

En Pie Rouge, le renouvellement du top de la race est rapide. Quatre nouveaux taureaux faisant partie du top 10 seront disponibles dans les cuves des inséminateurs au 1er février 2016. Juillet et Judicieux se positionnent sur le segment « Authentic » : des vaches fertiles au lait riche. Sur le créneau des vaches « Autonom », Jorho et Jaiko Red sont proposés en semence sexée. Le taureau Junior (Authentic) est également disponible en semence sexée. De nombreux embryons issus des meilleures femelles Pie Rouge sont commercialisés, avec une aide pour leur acquisition dans le cadre du schéma de sélection.

Aujourd’hui, l’offre de semence Évolution s’inscrit dans trois segments : qualité des produits, confort avec une vache robuste, et développement des volumes (Opti). Disponible en semence sexée, Jamming fait partie des taureaux améliorateurs en qualité, tant en TP (+ 1,8) qu’en TB (+ 1,6). Sa morphologie est complète. Il sera disponible en février prochain. Les premières doses de Jesper, nouveau n° 1 de la race en Isu, seront réservées au schéma. Dans la gamme « Confort », Jacaranda, n°1 en mamelle et n°3 en Isu va être disponible en semence sexée en janvier. Il est extrême en taux protéique (+ 1,9) et en santé de mamelle (+ 2). Né d’une souche nouvelle, Jibouti fait la différence pour ses qualités fonctionnelles couplées à une production élevée, en lait (+822), et TP (+1,4). Jipidji cumule les atouts de la rentabilité économique : +1,2 en membres, + 1,2 en longévité, +0,6 en reproduction et + 0,9 en santé de mamelle. Les premières doses sont réservées au schéma.

Pour optimiser la production laitière, les éleveurs pourront se tourner dès janvier vers Jaurès qui vient compléter l’offre semence sexée. Équilibré dans les taux, ce taureau sera également apprécié pour sa morphologie très complète. Jacomodo et Juni viennent compléter la gamme production. Jevezel décroche la palme du potentiel laitier dans les nouveautés (+ 1 170) et affiche en plus une nette supériorité en mamelle (+ 1,1) et membres (+ 1). Il ne sera disponible qu’en juin 2016.
Agnès Cussonneau

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer