Côtes d'Armor

Salariat : Informés pour mieux vivre notre métier

C’est officiel, une nouvelle association dédiée aux salariés agricoles des Côtes d’Armor est née. Rencontre avec les membres pour parler des enjeux et objectifs de ce groupe d’échange.

L’Asa 22, l’Association de salariés agricoles des Côtes d’Armor, vient de voir le jour. « Cela faisait un petit moment que les coups de fil de salariés se multipliaient. Beaucoup d’entre nous avaient besoin d’information, de trouver des réponses à leurs questions », se rappelle Patrick Sangan, premier président de la nouvelle structure et employé sur une ferme laitière en vente directe à Lanfains. Au cours des six derniers mois, quatre réunions ont déjà été organisées pour « débattre ouvertement, entre nous », des relations humaines salarié – employeur, de la sécurité au travail, de la formation, des détails d’une fiche de paie, de la prévoyance, de la législation du travail, des enjeux sociaux…

« Après ces rencontres, il nous est apparu comme une évidence de continuer à se réunir régulièrement. Nous avons avancé l’idée de le formaliser par la création de l’association. » Celle-ci compte aujourd’hui environ une trentaine de membres qui se sont retrouvés mardi 28 avril en soirée à la maison des agriculteurs à Plérin. Leur slogan : « Soyons informés pour mieux vivre notre métier ! » La base de la mission qu’ils se sont donnée. Car « il existe beaucoup d’instances qui ont un lien avec la corporation des salariés agricoles comme la MSA, l’AEF, la Chambre d’agriculture, le Fasea… Et pourtant, beaucoup de données qui nous concernent n’arrivent pas jusqu’à nous. Quand nous rencontrons un problème, nous ne savons pas forcément où aller chercher l’information… Par exemple, nous sommes représentés dans les sessions Chambre d’agriculture, mais au cours d’un mandat, combien de fois traite-t-on d’un sujet sur le salariat ? »

Les salariés souffrent d’isolement

Pire, « beaucoup de salariés souffrent d’isolement. Nous ne nous connaissons pas assez », reprend un membre aux côtés du président. « L’Asa doit être un lieu où se retrouver, pour recréer du lien et échanger sur des sujets qui nous touchent. » Car l’agriculture des Côtes d’Armor compte 4 500 à 5 000 équivalents temps plein, « et même environ 15 000 salariés au total avec les saisonniers qui font un acte de production. » Même si le chiffre  précis « n’existe pas », car certaines embauches ne sont pas suffisamment bien renseignées dans les fichiers. « On connaît le nombre exact d’exploitations, de vaches, de cochons, de poules… mais pas celui des salariés agricoles », ironise même l’un des membres de l’association.
Après cette présentation « officielle » de l’Asa 22, « désormais déclarée en préfecture », le bureau vise l’objectif d’une soirée par trimestre, « parfois décentralisée à travers le département pour jouer la proximité », mais aussi des visites. Des rendez-vous qui seront « animés par des intervenants du Fafsea, de la Dirrecte, de la MSA… pour nous apporter de l’info et où nous débattrons de sujets technique, économique, social, culturel et juridique. Dans l’idée de mieux s’adapter aux évolutions de notre métier, de renforcer nos compétences. »  TD

Bureau de l’Asa 22
Le président, Patrick Sangan ; le secrétaire Gérard Vallée, salarié en production porcine à Lamotte ; le trésorier Aurélien Houssais, salarié au Sdaec.
Contact : asa22@sfr.fr ou 06 37 88 51 53

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer