Côtes d'ArmorProductions Agricoles

Les algues vertes dopent la santé animale

Trois brevets déposés. C’est le résultat des travaux de recherche sur les algues du projet Ulvans, porté par Olmix. Leurs propriétés anti-infectieuses ou de renforcement immunitaire pourraient séduire les éleveurs.

Trois produits de santé animale, découlant directement des brevets déposés dans le cadre du projet Ulvans (Ulves, valorisation, nutrition, santé)* porté par la société Olmix, de Bréhan (56), sont sur le marché depuis le début d’année. Les premiers essais parlent, pour toutes les espèces, et notamment en production porcine. « Confrontés à une problématique de quantité d’aliments ingérés par des truies primipares en maternité, nous avons testé le produit stimulant la digestion des animaux », indique Dominique Marchand, vétérinaire. « Le groupe de 22 truies ayant reçu le complément à base d’algues affiche des résultats de poids de porcelets au sevrage supérieurs au lot témoin de même taille. 44 % des porcelets font plus de 9 kilos, à 28 jours, contre 27 % pour le lot témoin. »

La complémentation après sevrage avec un produit renforçant les défenses immunitaires donne des résultats tout aussi encourageants : un gain de 20 grammes de GMQ et une baisse de 1,4 % de mortalité sur cette période, par rapport à un lot témoin, classiquement supplémenté en antibiotiques (360 porcs dans les deux lots). Des résultats favorables ont également été mis en évidence en production avicole et laitière. « Les chiffres de performances sont importants, mais le ressenti des éleveurs l’est également », insiste Claudio Chimienti, vétérinaire, désormais prescripteur des trois produits de la gamme Algo-bio. « Ce sont des produits d’action globale qui doivent permettre de modifier les habitudes, à des prix compétitifs. » Diminuer progressivement l’usage des antibiotiques, par exemple. Les trois compléments se présentent sous forme liquide ou de galets, à mettre dans l’eau de boisson.

Structure chimique unique

Si ces résultats demandent à être confirmés à plus grande échelle, la société Olmix mise sur les vertus des algues rouges, brunes et surtout vertes. « Les algues vertes ont un potentiel encore inexploité. Leur structure chimique unique est très différente de celle des algues rouges ou brunes, plus connues. Elles sont génétiquement éloignées », indique Hervé Demais, conseiller scientifique. « Elles ont bien sûr des propriétés nutritionnelles, mais que l’on retrouve ailleurs. Nous nous intéressons surtout à leurs propriétés anti-infectieuses, cicatrisantes, antioxydantes et de renforcement immunitaire. » Ces travaux sur les algues vertes intéressent des sociétés qui travaillent dans le domaine de la santé humaine, comme Effimune, à Nantes, qui a passé des accords avec Olmix pour exploiter les ressources thérapeutiques.

Une filière se développe

Les algues sont collectées en mer, lavées et préparées à la conservation à Plouénan (29). « C’est un projet de filière. L’Ouest a une carte à jouer au niveau mondial », explique Hervé Balusson, président d’Olmix. « C’est une des zones géographiques qui présente la plus forte connaissance sur ce sujet, grâce à 1 500 chercheurs. Il faut désormais transformer le travail des chercheurs en applications concrètes pouvant être démultipliées à l’échelle mondiale. » C’est ce à quoi s’attache Olmix avec sa nouvelle gamme Algo-bio qui s’ajoute à ses produits à base d’argile, exportés partout dans le monde. Bernard Laurent

* Cinq entreprises sont rassemblées dans Ulvans : Olmix, PRP (fertilisants), Melspring (fertilisants), Amadéite (santé animale), Agrival (traitement des algues) et deux centres de recherche : UBS de Vannes et CNRS de Mulhouse.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer