didier-lucas-fdsea - Illustration FDSEA : Les producteurs n’ont pas à payer l’embargo russe

FDSEA : Les producteurs n’ont pas à payer l’embargo russe

A l’occasion de la rentrée, à Plérin, la FDSEA a communiqué sur sa crainte concernant le poids de l’embargo russe sur les prix et a abordé à nouveau la question environnementale.

« L’embargo russe ne doit pas se transformer en tornade, voire en ouragan », lance Didier Lucas, président de la FDSEA des Côtes d’Armor, en introduction de sa conférence de presse de rentrée. Le syndicaliste attend notamment que l’Union Européenne mette en place un ensemble de mesures donnant aux acteurs européens le temps de se retourner : « Des outils de gestion de marché pérennes pour compenser la perte des marchés, soutenir l’export vers d’autres débouchés… Mais encore faut-il que ces dispositifs soient à la hauteur du préjudice et adaptés à la situation. C’est un test grandeur nature pour savoir si l’Europe est capable d’avoir une politique de gestion de crise. »

Mais que représente le marché russe dans l’export français ? En porc, 4,7 % de l’export pour une valeur de 44 millions d’euros. En volaille, 1,6 % pour une valeur de 15,6 millions d’euros. En produits laitiers, 1,5 %, soit 100 millions d’euros. En fruits et légumes, 0,8 % pour 28 millions d’euros. « À la lecture de ces chiffres, on peut vite conclure que la Russie n’est pas un débouché très important pour l’export français. Et pourtant, à cause d’un effet domino, la marchandise qui n’est vendue hors-Europe quand des frontières se ferment vient peser sur les cours intérieurs et fait chuter les prix aux producteurs », rappelle Yves Bézy. « Cela est d’ailleurs d’autant plus grave et rapide dans le cas de denrées périssables comme les fruits et légumes.

La réactivité est immédiate, ajoute Didier Lucas. Pour le lait ou la viande, il reste la possibilité de faire un peu de stockage pour amortir la baisse des cours. Mais cela ne peut être que passager…  En porc, la crise, depuis janvier, a déjà trop duré. » Les syndicalistes craignent surtout que la grande distribution et les industriels français profitent des chutes des prix sur les différents marchés pour aller faire leurs achats chez nos voisins européens « qui ont des avantages de compétitivité basé notamment sur le dumping social ou la fiscalité. » Les représentants de la FDSEA ne veulent surtout pas que « les agriculteurs paient encore une fois les pots cassés d’un décision d’ordre politique. »  La FDSEA des Côtes d’Armor compte notamment sur le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, pour obtenir de Bruxelles des dispositifs permanents de gestion des marchés.

La profession attend la communication positive promise par le préfet

Autre dossier brûlant sur lequel sont revenus les syndicalistes : la décision de la cour de justice Européenne de condamner la France. « C’est une condamnation sans pénalité financière qui concerne un texte caduc qui date de 2001. Et qui n’est donc plus en application aujourd’hui. Depuis trois textes successifs ont durci depuis 2001, les obligations réglementaires pour les agriculteurs en 2005, 2009 et 2014 », rappelle Yves Bézy. Et de rappeler que « les actions mises en œuvre en Bretagne répondent déjà aux exigences de la commission européenne. Réduire les fuites d’azote des sols est un objectif environnemental intégré dans les pratiques agricoles depuis 20 ans. » Didier Lucas tenait aussi à reprendre les chiffres diffusées par la Chambre régionale d’agriculture et la FRSEA : « La Bretagne est la région première de la classe :  la teneur en nitrates dans l’eau a le plus baissé, de près de 30 % en 15 ans. Même la Commission Européenne reconnaît ces résultats ! De nouveaux renforcements réglementaires, alors même que les résultats des efforts des agriculteurs bretons deviennent de plus en plus visibles, sont inenvisageables. » D’ailleurs le syndicat attend toujours « la communication positive promise par le préfet de Région pour cette rentrée mettant en avant les efforts réalisés par la profession… »


Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article