Productions Agricoles

La CP rencontre les candidats aux élections européennes

Les responsables de la Confédération Paysanne Ouest ont organisé des rencontres avec les candidats aux élections européennes, pour recueillir les positions et faire passer des messages.

Le 25 mai prochain, se dérouleront les élections visant à élire les neuf élus, pour l’Ouest, qui siégeront au Parlement européen pour cinq ans. « Une élection qui revêt pour nous une attention particulière, la Pac étant la seule politique sectorielle commune, en pleine réforme actuellement », expliquent les responsables de la Confédération Paysanne (CP) du Grand Ouest.

La rencontre s’est faite mercredi dernier chez Josiane et René Pouëssel à Bain-de-Bretagne (35). « Une exploitation conventionnelle, avec 2 UTH livrant 300 000 L de lait. Ce type d’exploitation familiale existera-t-elle encore demain, au vu des orientations de la Pac. Elle est devenue un tiroir-caisse dont on ne comprend plus la logique. Les aides à l’hectare n’ont aucun sens, il est fondamental de répartir les budgets en fonction des actifs. Par ailleurs, l’organisation des marchés, pourtant essentielle, ne représente plus que 5 % du budget », détaille Dominique Raulo, porte-parole de la CP de Bretagne, rappelant aussi que plus que la productivité, mise en avant actuellement, « c’est la valeur ajoutée qui compte. »

« L’Europe doit être plus claire »

« Peut-être que cela ne va pas assez vite, mais des virages ont été pris », répond Jean-Louis Belliard, en charge des questions agricoles sur la liste PS, « avec la surprime aux 52 premiers ha, avec davantage d’aides couplées sur les protéines. Mais il faut que l’emploi soit directement pris en compte dans la future Pac et le volet verdissement doit être renforcé. L’Europe doit afficher des orientations plus claires. » Pour Yannick Jadot, député sortant et tête de liste Europe Ecologie Les Verts (EELV), « 50 % de la Pac doit être redistribuée à l’agriculture de proximité, pour soutenir l’offre et la demande sur les circuits courts. » Outre la Pac, la CP avait placé au cœur des débats l’accord commercial transatlantique (Tafta), auquel elle est opposée. « Il confronterait directement notre économie au marché mondial, et menacerait notre modèle d’agriculture familiale. Il ne présente aucun intérêt pour les Européens », déclarent les syndicalistes, rejoints par les Verts. Le Parti socialiste européen pense que ne pas le signer ne protégera pas l’Europe à terme. La CP a également accueilli Xavier Compain, en charge des questions agricoles au Front de gauche, et rencontrera Alain Cadec, tête de liste UMP, le 5 mai à Saint-Brieuc. Agnès Cussonneau

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer