19925.hr - Illustration Rock the cashback !
Alan Eouzan et Sébastien Galiana, les deux associés de l’EARL de Kerfrançois, ont adopté le cashback. Un service apprécié par la clientèle de leur exploitation maraîchère.

Rock the cashback !

Ça bouge dans le domaine du cashback. Apprécié des consommateurs, ce service, qui permet de se constituer une cagnotte via la rétrocession d’une partie du montant de ses achats, se démocratise aujourd’hui. Témoignage d’un maraîcher costarmoricain.

Cashback… ou, en bon français, le retour d’argent. Le terme anglais, qui a le mérite de la concision et de bien sonner à l’oreille, s’est imposé dans le monde du commerce. Le principe de ce service est simple : à chaque achat réglé par carte bancaire chez une enseigne partenaire, en ligne ou dans un magasin physique, le consommateur se voit créditer un pourcentage du montant dépensé sur une cagnotte. Et lorsque cette cagnotte atteint un certain niveau, la somme est versée sur le compte bancaire du titulaire qui peut en disposer à sa guise. 

Les grandes enseignes nationales et les acteurs du commerce en ligne, qui ont vite compris l’intérêt de cet outil, ont été les premiers à se lancer sur le créneau. Mais grâce à l’offre du Crédit Mutuel de Bretagne, les avantages de la formule sont désormais également accessibles aux commerçants locaux : restaurateurs, cavistes, fleuristes… Sans oublier les agriculteurs pratiquant la vente directe.

C’est très simple à mettre en place. Tout se gère depuis l’application.

Fidéliser la clientèle

Sébastien Galiana est maraîcher depuis 2018 au sein de l’EARL de Kerfrançois. Avec son associé Alan Eouzan, ils exploitent 20 hectares dont 2 000 m² de serres tunnel, en agriculture biologique, sur la commune de Pordic (22). Sous la marque « La Ville Nature », les deux jeunes agriculteurs commercialisent leur production sur les marchés de Pordic, le jeudi et de Plérin, le dimanche matin. Le vendredi après-midi et le samedi matin sont dédiés à la vente sur l’exploitation. « Le vendredi, nous proposons un petit marché à la ferme avec quelques collègues producteurs bio et locaux, souligne Sébastien. En plus de nos légumes, les clients peuvent y trouver du pain fabriqué par un paysan boulanger, de la viande proposée par un couple d’éleveurs, des œufs, du miel, des champignons, des pommes, du jus de pomme… L’idée, pour nous, est de fidéliser la clientèle qui fait l’effort de se déplacer en proposant une large gamme de produits ». 

Au final, près de 80 % du chiffre d’affaires de l’exploitation provient de la vente directe sur les marchés et à la ferme. Le reste est issu de débouchés comme la restauration collective ou la fourniture de quelques épiceries bio. « Cela se complète plutôt bien. L’arrêt de la restauration scolaire durant les vacances estivales correspond au pic de vente sur le marché de Binic ».

En plein essor

« C’est Philippe Le Carré, mon interlocuteur au Crédit Mutuel de Bretagne, qui m’a présenté le cashback l’année dernière. Avec Alan, ce qui nous a attirés, c’est le fait de pouvoir utiliser ce service comme une carte de fidélité pour notre clientèle. Et puis, avec la possibilité de géolocaliser sur l’application les commerces partenaires, c’est aussi une opportunité gratuite pour se faire connaître ». Le service, en plein essor, est, en effet, déjà utilisé par quelque 200 000 sociétaires et clients du Crédit Mutuel de Bretagne. Et, sur les quatre départements bretons, près de 400 campagnes distinctes de cashback sont proposées actuellement, dont celles de l’EARL de Kerfrançois. « Nous menons une campagne d’acquisition de nouveaux clients et une autre de fidélisation (lire par ailleurs). C’est très simple à mettre en place, explique Sébastien. Tout se gère depuis l’application. Vous décidez du montant alloué à la campagne et du pourcentage du montant dépensé qui est restitué au consommateur ».

Des gestes commerciaux perçus très positivement côté clientèle, surtout en période d’inflation. Et avec une offre qui s’étoffe et des utilisateurs de plus en plus nombreux, le cashback semble désormais engagé dans un cercle vertueux ! 

Parlons cashback

Estelle Dubois
Animatrice flux, digital et international pour les marché pro et agri sur les Côtes-d’Armor

« Le service de cashback a été lancé au CMB en mars 2023, précise Estelle Dubois, animatrice flux, digital et international pour les marchés pro et agri sur les Côtes d’Armor. Notre volonté était de mettre à disposition de nos sociétaires commerçants une solution simple et clé en main pour gagner en visibilité, acquérir de nouveaux clients et fidéliser leur clientèle. Le service a d’abord débuté avec les offres des enseignes nationales et, aujourd’hui, il y a de plus en plus de commerçants de proximité qui l’adoptent ». Pour le professionnel qui souhaite mettre en place une campagne, l’inscription, comme le suivi, s’effectue de manière intuitive depuis l’espace client sur le web. « Dans un souci d’efficacité, trois types de campagnes pré-paramétrées sont mis à disposition : acquisition de nouveaux clients, fidélisation et augmentation du panier moyen ». Des offres personnalisables (montant alloué, taux de remboursement, durée) et valables aussi bien pour les règlements effectués en magasin sur le terminal de paiement électronique que sur Internet pour ceux dotés d’une boutique en ligne.  

OPINION – Philippe Le Carré, responsable de clientèle agricole, pôle d’expertise CMB de Plérin.

En quête permanente d’amélioration

Nous accompagnons les deux associés de l’EARL de Kerfrançois depuis leur installation en 2018. En proposant une gamme de produits bio de qualité, ils ont su se faire une place dans le paysage local. Ce sont des agriculteurs qui ne ménagent pas leurs efforts. Ils sont toujours en quête d’amélioration et n’hésitent pas à entreprendre de nouvelles choses comme la culture du lin ou la création d’un marché à la ferme. Je trouve très agréable de travailler avec Alan et Stéphane car ils sont à l’écoute et mettent un point d’honneur à respecter leurs engagements.

 Jean-Yves Nicolas


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article