Machinisme et équipementsMorbihan

Un atelier pour développer le service aux adhérents

Pour la Cuma La Clé des Champs dans les Côtes d’Armor, le développement d’un atelier avec salarié est déjà une vieille histoire.

Laurent Guernion, adhérent et intervenant à l’assemblée générale de la FDCuma 56, a raconté l’émergence du projet. « Quand le mécanicien du bourg a cessé son activité en 1989 pour des raisons financières, les trois Cuma du secteur (deux Cuma-employeuses et une Cuma-matériel) ont décidé de l’embaucher puis d’ouvrir une nouvelle structure collective pour l’accueillir : la Cuma La Clé des Champs ». 20 ans plus tard, les coopératives du secteur se sont restructurées en un groupe avec salariés : la Cuma de La Baie. En parallèle la Cuma-atelier (La Clé des Champs) a décidé d’ouvrir ses services aux adhérents et d’augmenter son nombre de salariés. « Aujourd’hui, 50 % de l’activité est consacrée à l’entretien annuel de matériel hors Cuma. Cette organisation permet une bonne maîtrise des coûts de prestation et de l’achat de consommables ; pour les adhérents le calcul de bénéfices est rapidement fait ! D’autant plus qu’au-delà de l’aspect financier, le facteur humain n’est pas négligeable. Dominique (le salarié présent à l’assemblée générale), est investi et passionné par son travail. Sa connaissance du métier et le fait de faire partie intégrante de la coopérative, lui permettent d’apporter des conseils variés aux adhérents, du renouvellement d’un matériel, à l’achat de certaines pièces. À l’heure actuelle, un œil avisé et vierge d’intentions commerciales n’est pas négligeable ». Le développement de ce type de services peut également permettre de faire face à des imprévus en étant beaucoup plus réactif en interne.

Anne de La Ferté-Sénectère

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer