CulturesFinistèreSur abonnement

Ils chassent les volatilisations

Au nord de Brest (29), des agriculteurs, des Cuma et des ETA se mobilisent pour limiter les émissions d’ammoniac lors d’épandage de lisier. Dans un projet nommé Abaa Life, des capteurs vont être installés pour mesurer la qualité de l’air. « Plutôt qu’être contraints, nous préférons être moteur », introduit Julien Hindré. Le producteur installé à Plouzané…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer