Des rideaux modulables et deux pentes sur le toit

12065.hr - Illustration Des rideaux modulables et deux pentes sur le toit
« Le rideau peut s’ouvrir par le haut ou le bas », montre Alex Barel.

Rideaux à ouverture vers le bas ou le haut et toiture en double pente permettent de gérer au mieux la ventilation dans la stabulation. La production moyenne de 37,5 L de lait par vache par jour ne baisse pas lors des pics de chaleur. Au Gaec La Gendrotais, le nouveau bâtiment mis en service en octobre 2019 a amélioré le confort thermique des vaches en été. « L’ancienne stabulation était saturée en nombre d’animaux et la ventilation ne se faisait plus correctement malgré un filet brise-vent et l’ouverture au faîtage. La baisse de production pouvait aller jusqu’à 3 ou 4 kg/VL/jour en cas de coup de chaleur », témoigne Alex Barel, associé depuis juillet 2018 avec ses parents Marie et Philippe Barel, et Philippe Huet. La ventilation a donc été une priorité dans le nouvel édifice de 40 m de large et 60 m de long qui peut désormais loger 185 vaches au total. En premier lieu, en collaboration avec la société Arcanne Constructions, « nous avons fait le choix d’une charpente avec deux pentes : 18 % au-dessus de la table d’alimentation et 31 % au-dessus des logettes pour favoriser la circulation de l’air vers le faîtage où a été installé un dôme éclairant ventilant. Une ouverture de 30 cm a été positionnée entre les deux parties de toitures. » [caption id=”attachment_66032″ align=”aligncenter” width=”720″] La toiture à deux pentes favorise la circulation de l’air.[/caption] Des toiles étanches Sur les longs-pans, deux rideaux pare-vent étanches (Rea Agrouest), long de 60 m d’un côté et d’environ 40 m de l’autre, se replient pour laisser entrer l’air. Grâce à deux moteurs, chaque rideau peut s’ouvrir par le haut ou le bas. « En hiver, les toiles peuvent être parfois complètement fermées en cas de températures négatives. Mais la plupart du temps, au moins le haut est ouvert, même la nuit. » L’air se réchauffe en entrant sans courant d’air…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte

Already a member? Connectez-vous ici

Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article