Prendre le problème des boiteries à bras-le-corps

10955.hr - Illustration Prendre le problème des boiteries à bras-le-corps
Pour chaque pied levé par David Barrière, Thierry Le Roux (à droite) relève dans son cahier la présence ou non d’une lésion. Cela permet notamment de repérer les animaux récidivistes.

Peu après le passage en logettes, la dermatite digitale s’est invitée provoquant de nombreuses boiteries. Après des actions de parage curatif répétées et la mise en place d’un traitement collectif régulier, la situation est sous contrôle. Dans un souci de maîtrise de la qualité du lait, Sophie Autret et Thierry Le Roux, éleveurs à Guiscriff,…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article