CulturesSur abonnementTop

Petits insectes aux grandes conséquences

Les grosses altises et les altises des crucifères sont capables de manger de grandes surfaces foliaires, surtout en début de culture. Terres Inovia lance un nouvel OAD en ligne pour qualifier le risque encouru. En l’espace d’une nuit, « le seuil de 25 % de surface foliaire consommée par les altises peut être dépassé. Il faut être…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer