Cultures

La grande date du 1er février

Conseil de saison

La date était attendue avec impatience. D’autant plus que la pluie a contribué à remplir les fosses. Cette année, le 1er février n’a pourtant pas coïncidé avec la grande parade des tonnes à lisier sur les routes. D’une part, parce que la réglementation interdit d’épandre « des fertilisants azotés si le sol est détrempé, inondé ou enneigé ». Mais cette année, ce sont d’abord les limites du matériel agricole qui interdisent d’entrer dans les champs… ou plus exactement d’en sortir.

Faut-il espérer que le sol soit pris par le gel la semaine prochaine pour passer ? Si le matériel passe, la réglementation est de glace : « Ne pas épandre de fertilisants azotés si le sol est pris par le gel, à l’exception des fumiers compacts pailleux, composts d’effluents d’élevage et produits organiques solides dont l’apport vise à prévenir l’érosion des sols ».

Le 1er février est également une date clé pour les couvertures des sols qui doivent « être maintenues a minima jusqu’à cette date sauf dans le cas de la récolte de la culture dérobée tenant lieu de couverture et en cas d’implantation d’une culture légumière primeur ou protéagineux de printemps en remplacement du couvert. » Mais là aussi, le bon sens veut que l’on patiente dans l’attente de jours meilleurs. Car comme dit l’adage : « Rien ne sert de courir, il faut partir à point ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer