Élevage

Des outils pour évaluer les besoins alimentaires des brebis

Trois notations d’état corporel par an donnent de bons repères en élevage ovin.

Estimer le poids et l’état d’engraissement d’une brebis à l’œil est à proscrire. On peut facilement se tromper de 10 kg sur un animal de 60 -70 kg !
La Notation d’état corporel (NEC) de 10 à 20 % des individus d’un lot est un bon outil pour évaluer les besoins des brebis mais elle est à anticiper et à planifier à des phases propices selon le stade physiologique de l’animal. « Idéalement, il faudrait faire trois notations de la NEC par an : avant la mise à la lutte, avant l’agnelage pour adapter l’alimentation durant la lactation, et en fin de lactation car la perte de poids est importante à cette phase », alerte Coralie Chaumeny, technicienne ovine au GDS Bretagne, le 8 octobre, lors d’une journée de formation à La Nouaye (35). En améliorant la NEC à la mise à la lutte, en comparaison à des brebis ayant une NEC de 2, des femelles notées 3 auront 10 points de fertilité en plus, sans compter un meilleur groupage des agnelages. La prolificité s’en ressentira aussi (+ 20 %). À cela, s’ajoute une moindre mortalité des agneaux pour les brebis ayant une NEC de 3 ou plus à la mise bas.

Si les béliers préfèrent saillir les brebis en état, « il ne faut pas oublier de préparer aussi les mâles… », rappelle la technicienne. L’objectif est d’atteindre une NEC de 3 pour les béliers avant la mise à la lutte. Et à ajuster leur alimentation, car « à poids équivalent, les besoins énergétiques des béliers sont supérieurs aux femelles de 20 % environ. »
Une pesée régulière des animaux viendra compléter cette appréciation. Une donnée d’autant plus intéressante qu’elle « permet aussi d’adapter la bonne dose d’un traitement par voie oral ou injectable à un lot en se basant sur le poids le plus élevé si le lot est homogène ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer