Finistère

Trouver sa voie dans l’agriculture

La journée de découverte des métiers de l’agriculture a pu inspirer des collégiens de la région de Plabennec qui préparent leur orientation scolaire.

Mardi dernier, 450 élèves en provenance de 4 collèges du territoire de Plabennec ont pu découvrir la diversité des métiers qu’offre l’agriculture. « L’objectif est de rendre curieux les collégiens. Ces élèves de 4e démarrent leur projet d’orientation, avec un stage de découverte à réaliser en classe de 3e. L’idée est de leur faire connaître des métiers qu’ils connaissent peu, ainsi que les possibilités d’évolution », explique Alain Dequin, du service formation de la Chambre d’agriculture. Après 2 visites de ferme le matin en compagnie d’élèves en BTS à l’Ireo de Lesneven, ces élèves se sont retrouvés l’après-midi autour de 12 ateliers animés par les Jeunes Agriculteurs, les groupements de producteurs ou des établissements scolaires du Finistère.

Chacun peut trouver sa place

À l’issue de leur passage au collège, 30 à 35 % des élèves s’orientent vers des cycles professionnels. Cette journée de présentation espère capter une partie de ces jeunes vers les métiers de l’agriculture. « Dans les 5 ans, un quart des 430 chefs d’entreprises agricoles de ce territoire vont faire valoir leur droit à la retraite. Il faudra les remplacer, mais aussi trouver des salariés », prévoit Jean-Jacques Déniel, élu à la Chambre d’agriculture du Finistère. « Dans les métiers agricoles, on entend souvent que l’on manque de bras. Mais on manque aussi de cerveaux, chacun peut trouver sa place ». Et le responsable va même plus loin. « Attirer les jeunes vers nos métiers, c’est aussi assurer derrière la vitalité des bourgs ».

Intervenir tôt dans les écoles

Cette démarche unique et propre à l’agriculture est réitérée tous les ans. S’il est difficile de mesurer la portée d’une telle journée, Gilles Burel, animateur à l’Anefa, rencontre des chercheurs d’emploi qui ont choisi leur orientation à la suite de ces interventions. En communiquant précocement au collège, l’animateur rappelle que les métiers verts sont aussi synonyme de nouvelles technologies. « Des établissements scolaires vont proposer des formations aux outils de pointe, avec des initiations au pilotage de drones ».
Cette journée s’est clôturée par une évaluation, pour capter le ressenti des participants. Sur les années passées, Alain Dequin a pu recueillir « des réponses globalement très bonnes. Beaucoup d’interrogations tournent autour du bien-être animal et des conditions d’élevage », conclut-il.

Les chiffres de l’agriculture
Le territoire de la Communauté de communes du Pays de Abers compte 330 exploitations agricoles, pour 430 chefs d’entreprises. À cela s’ajoute 800 salariés. Le Finistère compte 9 000 exploitants agricoles répartis sur 7 000 exploitations. « En 2019, le chiffre de 10 000 salariés ETP (équivalent temps plein) en production sera franchi », estime Gilles Burel.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer