Economie, marchés et gestionIlle-et-VilaineTop

Contrer le “végétal” avec de la viande locale de qualité

Le syndicat Normande 35 poursuit la mise en place de sa filière à destination de marchés locaux en restauration collective. Une filière lait est également en projet.

À l’occasion de l’assemblée générale du syndicat Normande 35, le 13 juin à Broons/Vilaine, le président Roger Brault a émis des craintes par rapport à l’investissement croissant au niveau mondial dans les start-up qui proposent d’imiter la viande. « Les imitations végétales (steaks végétaux…) ont capté 678 millions de dollars aux États-Unis. Les investissements dans la viande in vitro sont encore plus dynamiques. En France, l’imitation de la viande est en croissance de 28 % dans les supermarchés sur l’année 2018. Déjà 23 % des foyers en consomment », chiffre le président.

Élargir au Grand Ouest

En parallèle, le syndicat a mis en œuvre l’association « Ma Normande locale » s’adressant à la restauration collective et commerciale locale. « Des photos ont été réalisées pour le support de communication, un site Internet a été créé (manormandelocale.bzh) », retracent les responsables précisant que la filière est gérée par Agro Qualité. Une filière lait est également en projet.

« Nous devons continuer à produire de la qualité pour fidéliser les consommateurs. C’est aussi pour cette raison que nous devons développer notre initiative d’Ille-et-Vilaine à toute la Bretagne et Pays de la Loire pour avoir une force de négociation énorme », ajoute Roger Brault. « Rassurer le consommateur avec un produit de proximité et de qualité, réfléchir et avancer ensemble face aux problématiques du climat, de la qualité de l’eau, de l’autonomie fourragère et de la diminution des intrants… voilà les priorités de notre démarche. »

L’EARL Briot Gougeon, 1er en matière utile
Selon le classement Eilyps sur la campagne 2018/19, l’élevage en tête en matière utile est l’EARL Briot Gougeon, de Romillé. En production laitière, Jean-Pierre Joubaire (Saint-Erblon) est le premier ; en TP, c’est l’EARL Philippe Gatel (Domagné). La meilleure carrière laitière est réalisée par Sibérie (EARL Beranger, Saint-Brice-en-Cogles) née en 2001, qui a produit 93 700 L en 13 lactations. Elle est suivie d’Alicante (EARL Delalande, Châteaubourg) qui a produit 90 441 L en 5 lactations, soit 19,7 L par jour de vie. Cet élevage a été visité l’après-midi par les personnes présentes à l’assemblée générale (voir Paysan Breton du 14 juin).
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer