Cultures

Bien ventiler pour conserver ses céréales

Une céréale n’est stable en conservation qu’en dessous de 12 % d’humidité. L’objectif est d’atteindre une humidité inférieure à 15 % et une température du grain inférieure à 12°C. Pour cela, il faut ventiler pour refroidir…

La céréale récoltée doit être ventilée dès la récolte, même pendant la nuit et par temps de pluie afin de refroidir les grains. Il faut en effet faire chuter la température du grain le plus vite possible, pour passer de 30-35°C à 20-22°C. Cette ventilation peut se faire directement dans les cellules de stockage (avec un dispositif de ventilation ajouté) ou à plat en anticipant les gaines de ventilation. À partir de 20°C, le risque de développement des insectes diminue et la durée de bonne conservation du grain augmente. Ne pas hésiter à ventiler en cours de remplissage de la cellule, pour mieux répartir les impuretés.

Ensuite, il faut un écart de température de 7 à 10 ° C entre l’air extérieur et le grain pour être efficace. En dessous de 7°C, l’efficacité de la ventilation est limitée ; au-dessus, il y a un risque de condensation. Enfin, il faut ventiler jusqu’à ce que le haut du tas (couche de grain à 50 cm du haut du tas) soit parfaitement refroidi à 20-22°C. Pour piloter efficacement la ventilation, un thermostat couplé à un compteur horaire s’imposent, pour optimiser les périodes de ventilation.

Source : Institut de l’élevage

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer