Cultures

Pas de bons réglages sans bon engrais

Le réglage de matériel d’épandage n’est possible que si l’engrais est de qualité et est homogène.

Les derniers épandeurs d’engrais offrent une simplicité d’utilisation remarquable. La technologie calcule, pèse et modifie les réglages, et ce, de façon autonome. A la Cuma du Porzay, coopérative située à
Plonévez-Porzay (29), l’épandeur Sulky X 40 « réalise tous les 1er épandages sur céréales des adhérents », explique Marc Marchadour, salarié de la Cuma. Trois tonnes peuvent être chargées dans la trémie de l’épandeur, offrant ainsi une capacité appréciable.

Le chauffeur est vigilant à l’attelage du matériel. « Je mesure la distance entre le sol et les pales de l’épandeur. Elle doit être de 90 cm. Une hauteur plus importante donnera un effet parapluie lors de l’éjection des billes d’engrais ; une distance inférieure fera rouler le fertilisant sur le sol », jouant alors sur la précision et sur les largeurs d’épandage. L’outil doit aussi être horizontal afin d’éviter les surdosages centraux ou à l’inverse sur les côtés si l’épandeur est trop proche du tracteur.

Tamiser son engrais

Marc Marchadour se sert de l’outil Fertitest du fabricant Sulky. « En flashant sur un code, je retrouve tous les types d’engrais du marché, ainsi que leur densité et leur granulométrie. Ces données sont rentrées dans le boîtier en cabine, l’épandeur se règle automatiquement. Une pesée est réalisée toutes les 30 secondes, le réglage s’adapte mais la quantité épandue est la même ». Les conditions météorologiques lors de l’épandage modifient l’écoulement de l’engrais, un temps chaud pouvant accélérer celui-ci.

Boris Moal, animateur à la fédération des Cuma du Finistère, rappelle que « la qualité de l’engrais est primordiale pour un épandage de qualité. Le diamètre des billes, leur dureté et leur homogénéité vont influencer la qualité et la largeur d’épandage. Cette largeur est calculée suivant le point de chute de l’engrais sur le disque de l’épandeur : plus le fertilisant sera au centre du disque, plus il ira loin ». Un produit de qualité hétérogène contrariera donc la précision du chantier.

Le granulomètre est utile pour savoir si l’engrais utilisé est homogène ou non.
Le granulomètre est utile pour savoir si l’engrais utilisé est homogène ou non.

Si les données valables à chaque spécialité disponible sur le marché sont consultables sur Internet, et varient tous les ans, une vérification simple est aussi possible grâce à un granulomètre, petite boîte fournie avec le matériel. En tamisant une petite quantité d’engrais, des tamis successifs détermineront les parts d’éléments dont la taille est supérieure à 4 mm, entre 3,15 et 4 mm, entre 2,55 et 3,15 mm, ainsi que les éléments plus fins. Cette mesure est valable pour tous les aspects : granulés sphériques, prillés, granulés boursouflés, compactés ou cristallins.

Regarder la densité
La densité d’un engrais est donnée par le fournisseur, et elle est exprimée en kg/litre ou en tonne /m3. Si cette valeur n’est pas connue, on peut déterminer la densité en laissant s’écouler lentement l’engrais au moyen d’un entonnoir dans une éprouvette graduée de 1 litre et en pesant cette quantité. Attention, il ne faut jamais tasser l’engrais pour atteindre ce volume de 1 litre. La densité est une donnée importante pour le réglage de largeur. En effet, pour un même réglage du distributeur, l’engrais de faible densité est projeté moins loin que celui de densité plus élevée. Pour un même diamètre, les particules les plus denses vont toujours plus loin. La densité a également une influence sur le réglage de la dose par hectare.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer