Événements

L’humain, au cœur du 32e Space

Du 11 au 14 septembre, au Parc-Expo de Rennes, les visiteurs vont pouvoir trouver des solutions pour améliorer leurs conditions de travail et rendre les métiers de l’agriculture plus attractifs.

« L’humain est le premier élément de l’élevage breton. Et comme les autres professions, les agriculteurs ont besoin de reconnaissance. La qualité de leur travail mérite d’être reconnue à sa juste valeur », souligne Marcel Denieul, le président du Space. Cette année plus encore que d’habitude, c’est bien l’humain qui sera au cœur du salon des productions animales. Sur l’Espace pour Demain, après la robotique l’an passé, les élus des Chambres d’agriculture et du Space ont choisi de s’intéresser aux innovations qui améliorent les conditions de travail des éleveurs.

« Avec des structures qui grandissent, l’humain a parfois du mal à suivre. Il est pourtant à la base du fonctionnement des exploitations », déclare André Sergent, responsable professionnel de l’Espace pour Demain. Des solutions concrètes, demandant ou non des investissements, y seront présentées, ouvrant la voie d’un travail mieux vécu et d’embauches facilitées.

Une centaine de conférences et rencontres

« Cette 32e édition offrira aussi une densité inédite de conférences et rencontres : près d’une centaine au total, qui aborderont des thèmes répondant aux problématiques actuelles sur les exploitations », fait remarquer Anne-Marie Quemener, commissaire général du salon. Bien-être animal, sécurité sanitaire, gestion des données, conditions de travail, prospectives des marchés, attentes sociétales… sont autant de sujets qui seront débattus.
Les Innov’Space récompenseront comme d’habitude les nouveautés au service des éleveurs. 39 lauréats ont été sélectionnés sur près de 120 dossiers examinés par le jury.

L’agriculture de l’Ouest en vitrine

Souvent admiratifs des techniques et organisations développées dans l’Ouest de la France, de nombreux visiteurs étrangers ont prévu un déplacement au Space. En 2017, ils étaient 14 030 venus de 128 pays à fouler les allées du salon. « Cette année, le ministre de l’Agriculture du Nigéria est notamment attendu. » Au total, 1 410 exposants, dont 456 internationaux de 41 pays, seront présents pour accueillir les 100 000 visiteurs attendus.

Du côté des présentations animales, « le Challenge France Prim’Holstein revient pour la 3e fois, accueillant les 190 meilleurs animaux de la race. En bovin viande, la Parthenaise y organise pour la première fois son concours national avec un effectif plus restreint que d’habitude du fait du choix du Space », souligne Jean-Yves Rissel, responsable des présentations génétiques. « 70 animaux provenant de 39 élevages ont fait l’objet d’une sélection ardue. »

La race Roussin sera de son côté à l’honneur en ovins avec 12 élevages et 100 animaux. Nouveauté cette année, la vente Genomic Elite s’internationalise davantage avec deux génisses danoises en race jersaise proposées à la vente. Au total, 550 bovins, 200 ovins et quelques caprins seront présents sur le salon.

Stéphane Travert présent à l’inauguration
Même si le Space devrait drainer comme d’habitude de nombreux professionnels, « le moral est loin d’être excellent dans les campagnes. Les agriculteurs avaient mis beaucoup d’espoirs dans les Etats généraux de l’Alimentation. Mais ces derniers sont une grande désillusion », regrette Jacques Jaouen, président de la Chambre d’agriculture de Bretagne. Le retour de valeur ajoutée à la production sera sans aucun doute en tête des sujets abordés lors de la venue du ministre de l’Agriculture Stéphane Travert, le mardi, pour l’inauguration du salon.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer