En bref

Abattoirs : les députes rejettent la vidéosurveillance et les « amendements L214 »

Lors de discussions nocturnes, l’amendement sur le contrôle vidéo des abattoirs a été rejeté par les députés. Pour le député sans étiquette, Olivier Falorni, « cela a été une sombre nuit pour la protection des animaux dans les abattoirs ». Les discussions ont repris ce matin et les amendements écrits par l’association L214 et portés par la France Insoumise, ont également été rejetés suite aux avis défavorables du rapporteur et du gouvernement. Ces amendements visaient l’interdiction du gazage des porcs et de l’électronarcose des volailles. À défaut de vidéosurveillance, la France insoumise souhaitait la mise en place de contrôle accru de la chaîne d’abattage grâce à un contrôle étatique permanent. Cet amendement a également été rejeté par les députés.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer