ÉlevageEn bref

Volaille : du bon… et du moins bon

En mai 2016, les abattages de volailles toutes espèces confondues sont stables en têtes et se replient de 2,8 % en téc, en glissement annuel. Les abattages de poulets et de dindes progressent, en têtes et en poids. A l’inverse, les abattages de canards reculent d’un tiers en têtes par rapport à mai 2015 et de 70 % s’agissant de canards à gaver, suite à l’interdiction de mises en place du 18 janvier au 16 mai dans le Sud-Ouest, en conséquence de la découverte de cas d’influenza aviaire.

En avril, les mises en place de poussins de poussins de poulet de chair, de dindonneaux et de canetons se replient. Celles de canetons sont en forte baisse (- 31 %).Au mois d’avril, les exportations de viandes et préparations de volailles sont en repli de près d’un cinquième par rapport à avril 2015 sous l’effet des baisses importantes des ventes de viandes des trois principales espèces : – 22 % pour le poulet, – 8 % pour la dinde et – 11 % pour le canard.

De leur côté, les importations de viandes et préparations de volaille se replient également (- 2,6 %). La situation est contrastée en fonction des espèces : les achats sont en baisse pour le poulet (- 3,2 %) et le canard (- 10 %), mais en hausse pour la dinde (+ 6 %).

Source : Note de conjoncture Agreste

Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer