Le tapis d’alimentation prend de la hauteur

Le tapis mesure 30 m de long et distribue des deux cotés du couloir d’alimentation. - Illustration Le tapis d’alimentation prend de la hauteur
Le tapis mesure 30 m de long et distribue des deux cotés du couloir d’alimentation.

L’élevage finistérien du Gaec des Mimosas s’est équipé d’un tapis en hauteur pour alimenter le troupeau. Un système simple, qui répond à la configuration du bâtiment.Difficile dans un bâtiment de changer son système de distribution de la ration. Avec des largeurs d’édifice existant, un accès nécessaire pour le passage de la mélangeuse tout en gardant une place suffisante à l’auge, les contraintes sont nombreuses. « L’ancienne configuration du bâtiment ne disposait que d’une seule rangée à l’auge, pour 4 rangées de logettes, ce qui pénalisait les vaches en première lactation », se souvient Thierry Mésangroas, jeune éleveur installé en Gaec avec sa mère sur Ploudiry (29).« Le matin, le fourrage poussé par les vaches laissait à penser que la ration n’était pas accessible pour les animaux, car la distribution se faisait le soir », ajoute Brigitte Mésangroas. Après des travaux de maçonnerie, en repensant totalement la distribution, les associés du Gaec ont opté pour un tapis en hauteur Rovibec.[caption id=”attachment_17040″ align=”aligncenter” width=”600″] La charrue pousse le fourrage d’un côté puis de l’autre.[/caption]Fourrage disponible et bien répartiLes logettes ont été démontées, pour être réinstallées dans la nouvelle disposition. Désormais, deux rangées de logettes sont installées de part et d’autre d’une table d’alimentation réduite en largeur, ne laissant pas la place pour le passage du tracteur. L’objectif d’une place à l’auge par laitière a été atteint. « La mélangeuse reste en bout de bâtiment, et se vide progressivement sur un convoyeur, qui amène la ration mélangée sur un tapis en hauteur. La charrue se déplace au-dessus de ce tapis pour pousser le fourrage d’un côté à l’aller, puis de l’autre à son retour », explique Thierry Mésangroas. Les 5 tonnes de fourrage de la mélangeuse se vident en 8 minutes, avec une très bonne répartition.« Il faut veiller à ne pas avoir…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article