Politique et Syndicalisme

Reprise partielle des échanges de porc avec la Russie

La Commission européenne a confirmé des contacts « positifs » entre ses services et les services vétérinaires russes qui pourraient permettre à l’UE de reprendre très partiellement ses exportations vers la Russie pour certains produits, du secteur du porc notamment.

Jusqu’à 40 % environ des ventes de porc vers la Russie pourraient être rétablies, les États membres de l’UE devant maintenant travailler sur les modalités de ces arrangements. Le 19 janvier également, le ministère français de l’Agriculture a déclaré avoir obtenu des services vétérinaires russes un accord de principe sur la reprise des exportations françaises de porcs vivants, d’abats et de graisses de porc vers la Russie. En février 2014, Moscou a décrété un embargo sanitaire pour l’ensemble des pays de l’UE, en raison de la détection de cas de peste porcine africaine dans l’est de l’Europe. Une mesure contre laquelle Bruxelles a porté plainte à l’OMC. La reprise des exportations, qui pourrait être effective dans les prochaines semaines, ne concerne pas la viande de porc, qui est toujours sous le coup de l’embargo politique sur les produits alimentaires, décrété le 6 août par la Russie.

Par ailleurs, pour les pommes de terre de conservation, les échanges pourraient, « reprendre dans le futur proche en suivant les exemples des pommes de terre de semence sur la base de conditions à l’importation au niveau de l’UE à remplir par les États membres intéressés », mentionne la Commission européenne.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer