FinistèrePolitique et Syndicalisme

Solidarité Paysans : Accompagner les agriculteurs en difficulté

L’association est présente pour aider chaque agriculteur, quels que soient ses problèmes.

Alexandre Bourhis connaît le métier d’agriculteur. Et pour cause : il a lui-même produit du lait sur Landrévarzec. À la retraite, il consacre une partie de son temps à écouter et à solutionner les problèmes rencontrés par ses collègues toujours en activité. « L’association finistérienne a été créée en 2005. Elle est composée de deux douzaines de bénévoles, pour un tiers représentés par des personnes toujours en activité. Nous comptons parmi nous des comptables, des salariés du Contrôle laitier ou des inséminateurs. Les deux autres tiers sont formés par des retraités, car c’est une activité qui prend du temps », décrit Alexandre Bourhis, membre de l’association et ancien président.

Une permanence mensuelle

Solidarité Paysans est basée à Quimper, dans les locaux de la Chambre d’agriculture, et compte une salariée. « Nous organisons des permanences tournantes sur différentes communes du département, mais nous proposons aussi des interventions à domicile. Au niveau des outils, nous pouvons nous appuyer sur le service juridique de Solidarité Paysans Bretagne. Les DDTM et les centres comptables peuvent également nous aider », confie Gaëlle Ringeard, salariée de l’association. Tous les profils poussent la porte afin de bénéficier d’une écoute, d’un accompagnement. « La personne qui souhaite se faire aider vient toujours par rapport à des problèmes financiers. Mais en creusant, on s’aperçoit que ce n’est pas la seule cause. Les difficultés peuvent être d’ordre technique, familial, addictif, conjoncturel ou de santé. À nous de trouver la causes des maux de nos interlocuteurs. Malheureusement, la solution toute faite ne marche pas et on ne sauve pas les gens sans leur accord », commente Alexandre Bourhis.

L’homme qui se définit comme humaniste poursuit : « Nous vivons dans un contexte où la société condamne à réussir. Le développement du statut sociétaire peut aussi poser parfois problème. Tout va bien dans une société quand tout fonctionne, mais quand des changements d’orientation s’opèrent au sein de la structure, comme des projets non aboutis ou le départ d’un associé, des conflits peuvent naître. L’agriculteur est de nos jours hyper-encadré avec les Chambres d’agriculture, les comptables, les conseillers élevage ou culture. Il faut parfois prendre du recul ».

Toujours un contact

Avec une trentaine de dossiers suivis par an, le travail de l’association peut durer plusieurs années pour une personne aidée. « Les gens mettent du temps à nous appeler et nous nous engageons à suivre tous les dossiers. Un contact physique est primordial pour assurer un travail de qualité », conclut le bénévole. Fanch Paranthoën

Solidarité Paysans
Maison de l’Agriculture,
5, allée Sully, 29322 Quimper Cedex
Tel : 02 98 52 48 60
finistere@solidaritépaysans.org

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer