L’État mis en demeure par le Collectif MAEC

Le Collectif MAEC met en demeure l’État de verser les aides dues aux signataires de 2023 d’ici le 31 mai. Sans cela, un recours en justice est envisagé.

20104.hr - Illustration L’État mis en demeure par le Collectif MAEC
Les éleveurs Yann Chéritel, Jean-Pierre Guernion, Fabrice Charles, Sophie Nédellec, Thomas Leclerc, Jérémy Villalon et Dominique Madec pour le Collectif MAEC.

Le Collectif MAEC – rassemblant le Gab, le Cédapa, la Confédération paysanne… – vient de déposer en préfecture de Saint-Brieuc 40 courriers de signataires d’un contrat de Mesures agro-environnementales et climatiques en 2023. Ces documents mettent en demeure l’État d’honorer ses engagements en versant les aides attendues d’ici le 31 mai. « Gabriel Attal avait promis, au…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags : ,
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article