ÉvénementsIlle-et-Vilaine

La belle génétique de retour à Rennes

300 bovins et 25 chevaux de trait venus de 125 élevages étaient présents à Rennes le week-end dernier. Avec 15 % de nouveaux participants, le Concours départemental séduit toujours.

Après deux années d’absence due à la crise Covid, la Foire de Rennes était de retour cette année avec ses traditionnels concours du vendredi 25 au dimanche 27 mars. « La Confédération des éleveurs d’Ille-et-Vilaine est née en 1949 », a rappelé son président Jean-Yves Rissel, soulignant que cette organisation « continue aujourd’hui encore à mobiliser les éleveurs autour des principales races du département. Le concours de la Foire de Rennes attire aussi de nombreux jeunes et crée des passions autour de l’élevage. »

Cette année, les responsables de l’association ont souhaité remercier trois « figures » du concours départemental qui y participaient pour la dernière fois de manière professionnelle : Didier Gilbert qui a présidé le syndicat Limousin 35 pendant 26 ans, Hubert Paris, commissaire aux animaux de la Foire de Rennes et du Space, et Jean-Yves Cloteaux, responsable de région Eilyps. À côté du Départemental Prim’Holstein et de l’Interrégional Brune, plusieurs autres races étaient en concours départementaux.

11665.hr
Ocarina, Championne en Pie Rouge, du Gaec de Pleroz.

Olande gagne à Rennes

Jugé par Benoît Duquesne, éleveur dans la Manche, le concours en race normande a rassemblé 62 animaux de 19 élevages. Olande (Losangeles x Havana Isy), appartenant au Gaec Ferme la Roche aux fées d’Essé, s’est imposée comme Championne après avoir obtenu le prix de Meilleure mamelle jeune. « Cette vache a toutes les qualités recherchées en Normande, du squelette, une excellente mamelle… », a souligné le juge.
Il a attribué le titre de Réserve Championne à Hactalis (Atome x Archer) qui s’est aussi distinguée comme Championne adulte. « Une femelle impressionnante dans son développement, avec de remarquables aplombs et équilibre de mamelle. » Cette vache à 130 d’Isu appartient au Gaec MPJ Horvais à Combourg. La Meilleure mamelle adulte est revenue à Légende du Gaec Rochelle de Javené. « Elle présente d’excellentes attaches avant et arrière et un placement de trayons idéal. »

Vent de victoire pour Ocarina

En Pie Rouge, Rémi Guennoc, conseiller génétique en Holstein et Pie Rouge chez Innoval, a dû choisir parmi les 14 vaches amenées par 7 élevages (dont 2 nouveaux). À la fin du concours, il a décerné le titre de Grande Championne à Ocarina du Gaec de Pleroz à Roz-Landrieux. Cette femelle en 2e lactation, fille de Monster P, « s’est détachée du lot, montrant une harmonie générale et un pis de grande qualité, son attache arrière en particulier. »
C’est la jeune vache Pereira P (fille de Stentor PP sur Junior) appartenant au Gaec Ker Saout Ru, de Fleurigné, qui a décroché le titre de Meilleure mamelle grâce à son « pis exceptionnel avec un positionnement des trayons remarquable ». Du côté des « 3e lactation ou plus », Malice du Gaec Le Perron (Vern-sur-Seiche) termine première. « Une vache très équilibrée, solide sur son dessus, qui se déplace très aisément ».

L’élevage de Charly Prudor à l’honneur

Sur le concours Montbéliarde, le juge Romain Le Febvrier, éleveur morbihannais, a désigné Nouna BC comme Grande championne. En cours de 3e lactation, cette fille de Jumanji sur Brink appartient à Charly Prudor, éleveur aux Portes-du-Coglais. « Sa profondeur, sa largeur d’avant-main, son beau déplacement sur le ring » ont tapé dans l’œil du juge. À noter que cet éleveur a cumulé plusieurs prix : la Meilleure mamelle adulte avec Linotte BC, le Challenge longévité et la Meilleure laitière adulte avec Jeannette, la Meilleure laitière avenir avec Nilaya BC et aussi le Prix d’ensemble.

La médaille d’argent est revenue à Olistar de l’EARL de la Villechère (Val d’Izé) qui a cumulé les titres de Championne jeune et Meilleure mamelle jeune. La SCEA de la Raminais (La Chapelle-du-Lou-du-Lac) remporte le Prix de la meilleure fromagère avec Gédéesse et l’EARL Montbélys (Iffendic) la section des 4e lactation avec Mercure. 14 animaux étaient présents venus de 5 élevages.

Les deux champions pour la SCEA Quenet

22 animaux appartenant à 7 élevages ont défilé lors du concours départemental de la race Limousine. Pierre-Yves Jézéquel, éleveur à Plounévézel, a recherché « de la finesse d’os, des bassins ouverts, de la profondeur et de la largeur de dos. » Il en a trouvé chez Océan (fils d’Hermès RRE VS), né et appartenant à la SCEA Quenet, qu’il a placé en tête au moment final de la compétition. « C’est un taureau en pleine force de l’âge, moderne, tendu dans son dessus, qui se déplace bien », a ajouté le juge. Du côté des femelles, le Finistérien a flashé sur Résine, également venue de la SCEA Quenet, « qui représente très bien les qualités de la Limousine. » De nombreux jeunes étaient présents au moment du concours. « Nous souhaitons les faire participer à nos activités. C’est important pour l’avenir », souligne Jean-François Poutrel, nouveau président du syndicat Limousine 35.

Extrait de palmarès

Normande
• Prix d’honneur Espoir : Pataya, Gaec Delaunay Parigné, Parigné ;
• Prix d’ensemble : Gaec Delaunay Parigné ;
• Meilleure mamelle espoir : Petite FR, Gaec Laval Dreams, Amanlis ;
• Meilleurs aplombs : Idéale, EARL du Roc, Les Portes-du-Coglais ;
• Meilleure laitière et Meilleure fromagère : Javanaise, Gaec Mahouin Grouazel, La Chapelle-Janson ;
• 5e lactation : Malice, Pascal Ory, Les Portes-du-Coglais ;
• 4e lactation : Miss Terre, Olivier Lemoine, Val-Couesnon ;
• 3e lactation : Mandoline, Gaec Delaunay Parigné ;
• 2e lactation : Ordalie, EARL Delalande, Châteaubourg ;
• 1re lactation A : Premisse, Gaec Delaunay Parigné.

Limousine
• Meilleure bouchère : 8334, Jean-François Poutrel, Tinténiac ;
• Génisses de 10 à 14 mois : Solea, Jean-François Poutrel ;
• Mâles de 14 à 19 mois : Redbull, Gaec Vallée Martel, Rives-du-Couesnon ;
• Femelles de plus de 36 mois non suitées : Madonna, Jean-François Poutrel ;
• Vaches suitées : Ombre, Gaec des Mézandray, Chauvigné.

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer