Machinisme et équipements

Le chargeur articulé, un vrai couteau suisse

Pailler, pousser le fourrage, transporter des bottes, broyer… les utilisations pour le petit chargeur articulé sont très nombreuses sur les exploitations agricoles.

« Sur ce petit chargeur articulé il est possible d’adapter un très grand nombre d’outils pouvant servir sur une exploitation agricole ou pour des paysagistes par exemple », indique Mathieu Le Hégarat, commercial chez Ouest Motoculture à Cavan. La concession commercialise la marque de chargeurs articulés avant, avec différents modèles allant de 20 à 57 chevaux de puissance en thermique et 2 modèles électriques en batterie standard ou lithium.

Une visibilité totale sur l’outil avant

Ce chargeur a la particularité d’avoir le poste de pilotage lié à l’essieu avant ce qui permet d’avoir une visibilité totale sur l’outil avant en permanence. « L’engin est en avancement hydrostatique. Il y a un moteur hydraulique dans chaque roue avec possibilité de passer en 2 roues motrices à tout moment pour éviter le phénomène de ripage qui permet de limiter l’usure des pneus sur certains revêtements et de ne pas abimer les cultures lors d’interventions dans les champs. Il y a une pompe hydraulique pour l’avancement et une deuxième pour alimenter les outils. Il est possible d’avoir 2 pompes hydrauliques pour alimenter les outils ce qui permet d’atteindre 50 L/min de débit pour faire tourner un broyeur ou une rogneuse à souches par exemple », explique Mathieu Le Hégarat.

Chez certains, il remplace le quad

Le chargeur articulé est souvent utilisé pour repousser  le fourrage ou encore pailler avec une pailleuse à entraînement hydraulique. Le bras téléscopique permet d’allonger la flèche de 60 à 75 cm selon le modèle. Le chargeur d’entrée de gamme équipé d’un moteur 3 cylindres de 22 chevaux coûte autour de 20 000 €. « Cette machine de 1,45 m de large peut rentrer dans des bâtiments exigus. Certains agriculteurs l’utilisent pour déplacer des cases à veaux, transporter de la paille ou du foin. Parfois ça remplace même le quad. On retrouve tous les outils disponibles sur un chargeur et même de la mini-pelle ou une tarrière pour faire les trous avant la mise en place de piquets de clôtures fixes. » Le modèle 860 de 57 chevaux était en démonstration avec un broyeur de 1,20 m de largeur équipé du déport hydraulique et possibilité d’inclinaison jusqu’à 90°. « C’est un outil qui peut facilement remplacer une épareuse et qui est plus confortable car il est positionné sur l’avant. »

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer