En bref

Lutte contre les maladies rares : Groupama, acteur engagé sur son territoire

La Fondation Groupama est engagée depuis 20 ans dans la lutte contre les maladies rares. Elle intervient au quotidien sur trois axes prioritaires : faire avancer la recherche médicale, améliorer la connaissance des maladies rares et faciliter les projets des associations et institutions spécialisées.

Groupama Loire Bretagne a inscrit prioritairement ces objectifs dans ses actions de mécénat régional et a soutenu en 2020, plus de 30 projets associatifs et 6 programmes de recherche ou d’accompagnement au bénéfice des personnes atteintes de maladies rares pour un montant total de plus de
383 000 euros.

Mobilisation renforcée

Le contexte de crise sanitaire a particulièrement isolé et fragilisé les personnes atteintes de maladies rares. Les associations et les organismes de recherche médicale ont vu leurs sources de financement diminuer de manière très significative, du fait notamment de l’annulation des événements solidaires destinés à collecter des fonds. Conscientes de ces difficultés, les caisses locales de Groupama Loire Bretagne se sont mobilisées pour apporter une aide matérielle et financière aux associations et organismes œuvrant en faveur de la lutte contre les maladies rares sur la région.

Une action spécifique a été menée en faveur des personnes atteintes de mucoviscidose

Cette maladie rare d’origine génétique étant en effet plus présente en Bretagne que sur le territoire national, les élus mutualistes ont souhaité en faire une cause prioritaire. En partenariat avec le réseau associatif « Vaincre la mucoviscidose », Groupama Loire Bretagne a ainsi équipé les 1 350 malades de la région de masques chirurgicaux indispensables au quotidien. Sur un plus long terme, face à un déficit de collecte de l’ordre de 30 à 40 % (annulation des événements solidaires type Virades de l’espoir), les caisses locales de Groupama Loire Bretagne se sont mobilisées pour faire un don de 71 000 euros destiné à soutenir la recherche contre la mucoviscidose.

Mucoviscidose : heureusement des masques offerts

La pandémie de Covid-19 représente toujours une menace pour les personnes atteintes de mucoviscidose qui doivent redoubler de vigilance pour se protéger. « Discrets, presque silencieux, nous n’avons pas été inactifs depuis le début de la pandémie, loin s’en faut », explique Étienne Caignard, délégué adjoint de Vaincre la mucoviscidose pour le Morbihan, conscient des difficultés rencontrées dans cette période de crise sanitaire par les familles concernées par la maladie. Une proposition de soutien par la Fondation des maladies rares de Groupama a donc immédiatement trouvé écho : offrir des masques aux patients et à leurs familles. Un beau défi à relever en raison des circonstances.

« Cadeau d’un peu de liberté »

Grâce à l’action de ce réseau de solidarité, ces masques assurent aux patients une protection indispensable dans cette période d’épidémie qui se poursuit. Le témoignage de la maman de Zélie est explicite à ce sujet : « Un virus aussi virulent et dangereux que la Covid-19 ne pouvait que nous faire trembler davantage. Comme tout le monde, nous avons manqué de masques, une situation stressante quand on a un enfant si vulnérable à protéger. Nos sorties ont été limitées au strict minimum. Si la normalité semble revenir petit à petit, pour nous elle n’est envisageable qu’avec un maximum de précautions. C’est pourquoi nous remercions sincèrement la fondation Groupama de nous avoir soutenus dans cette épreuve car nous offrir cette protection si précieuse, c’est nous faire cadeau d’un peu de liberté ».

Soutenir les personnes fragilisées en temps de crise sanitaire

Grâce à notre réseau mutualiste régional, nous avons pu mobiliser des moyens matériels et financiers pour soutenir les personnes les plus fragilisées en ces temps de crise sanitaire. C’est une belle traduction de nos valeurs et de notre engagement mutualiste au travers de la solidarité et de la proximité dont ont fait preuve nos caisses locales. J’en suis très fier, en tant que président régional de Groupama Loire Bretagne. Jérôme Moy, Président Groupama Loire Bretagne

33 000 masques

Comment cela a-t-il été possible ?

« Il a d’abord fallu trouver un fournisseur. C’est un distributeur morbihannais qui a pu nous en fournir mais il a fallu être patient. Pensez donc, il en fallait 33  000 ! Notre postulat de départ étant en effet de délivrer ces masques à tous les patients atteints de mucoviscidose et pas seulement aux adhérents de notre association. »

Alors comment les distribuer ?

« C’est tout naturellement que nous nous sommes tournés vers nos centres de soins, les CRCM (Centre de ressources et de compétences de la mucoviscidose) ». Sous l’impulsion du docteur Sophie Ramel, chargée de l’animation du Réseau Muco Ouest regroupant dix CRCM du Grand Ouest, la chaîne de solidarité s’est organisée, les CRCM assurant l’envoi de 25 masques par patients sous enveloppes pré-affranchies par Groupama.

Complexe ?

« Le temps d’attente de la livraison des masques nous a permis d’organiser la future distribution vers les patients. Rien n’est simple durant une période de pandémie avec l’arrêt ou le ralentissement de certaines activités. Tout devient plus complexe. Mais l’important a été de réussir ces distributions de masques aux patients qui en ont grandement besoin », se félicite Étienne Caignard, heureux d’avoir trouvé aussi des relais avec le réseau régional Ouest des délégations de Vaincre la mucoviscidose et l’association La Pierre Le Bigaut.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer