CulturesMachinisme et équipements

Deux nouveaux combinés de semis

Les deux nouvelles gammes de combinés de semis développés par Sulky sont une réponse à l’évolution des pratiques agricoles et agronomiques, l’arrivée du semoir multi-trémies va offrir de nouvelles opportunités aux agriculteurs.

Jeudi 26 septembre, l’entreprise Sulky basée à Châteaubourg (35) a présenté officiellement les 2 nouvelles gammes de combinés de semis pneumatique Master et Progress qui seront commercialisés à partir du mois de novembre. « Pour concevoir ces semoirs nous sommes repartis d’une feuille blanche. Nous avons engagé une démarche centrée à 100 % sur l’utilisateur en allant à la rencontre d’agriculteurs et d’entrepreneurs en France et à l’étranger », introduit Stéphane Billerot, directeur commercial chez Sulky. De ces rencontres, trois profils d’agriculteurs très distincts se sont dégagés : l’agriculteur pragmatique qui souhaite maîtriser son savoir-faire et veut de la robustesse, de la simplicité, du prix et une faible technicité. Le second profil est le gestionnaire, avec un agri-manager qui vise la rentabilité, recherche des outils technologiques pour piloter sa marge le tout avec une précision irréprochable. Le troisième est un agriculteur nouvel agronome qui veut faire évoluer son métier, il désire du matériel performant associé à du conseil technique et agronomique. « Les projets Master et Progress sont le fruit de plusieurs années de réflexion, d’essais, de choix techniques et de validation par des clients testeurs. Chacune des 2 gammes répond à des attentes bien spécifiques », insiste Stéphane Billerot.

Un réglage simple

Le Master est un semoir simple, robuste, léger et facile à utiliser, il se décline en 4 modèles différents. « Sa conception et sa légèreté permettent de revenir sur du semis avec un tracteur de faible puissance. Le design et l’ergonomie ont été très travaillés, la forme de la trémie offre une visibilité parfaite sur la ligne de semis », décrit Alexis Guilloton, chef produit semoir. Le réglage du semoir se fait très simplement en 5 étapes bien décrites. L’enterrage du semoir intègre un ressort à double effet permettant soit une mise en pression soit un soulagement de l’élément semeur pour les semis à faible profondeur. La hauteur de chargement de la trémie arrière de 1 000 litres est à 1,89 m, cela permet de l’alimenter en semence fermière stockée en big-bag avec le chargeur d’un tracteur.

Des semoirs multiproduits

Les agriculteurs à la recherche d’un semoir plus futuriste vont opter pour la gamme Progress. « Ce semoir sera fait sur-mesure pour chaque agriculteur, nous dépassons la centaine de possibilités de configuration de machine. On se dirige vers des semoirs multiproduits, pour cela nous pouvons avoir jusqu’à 3 trémies sur le Progress, une de 1200 L, une autre de 800 L et une dernière de 100 L. Le semoir multi-trémies va permettre de réaliser des semis associés, de l’apport localisé d’engrais, du semis de couverts multi-espèces, du semis de mélanges variétaux de céréales… Le doseur universel offre la possibilité de semer toutes les graines, du colza à la féverole sans changer de cannelure », décrit Alexis Guilloton. Le semoir est proposé avec trois éléments semeurs différents : socs, double disque sur parallélogramme ou monodisque crénelé afin de s’adapter à chaque type de sol et à l’itinéraire cultural de l’exploitation.

Mots-clés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer