Politique et SyndicalismeSur abonnement

Les heures difficiles de la Pac

Contrairement aux aides du « premier pilier » de la Pac, les aides du « second pilier » sont cofinancées par les États membres. Les agriculteurs deviennent les otages de ce système. Le niveau maximum de cofinancement du second pilier de la Pac par l’Union européenne s’établit à 53 % en taux de base (75 % pour les mesures…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer