À l'étranger

Russie : Augmenter les exportations grâce à une certification biologique

La Russie ne représente que 0,2% des fournisseurs de produits biologiques à l’échelle mondiale.
Cependant, l’introduction des premières normes biologiques nationales devrait stimuler les quantités disponibles à l’export, notamment pour les produits à base de viande Celles-ci ont déjà doublé en 2016 à près de 170 000 tonnes, dont près de 65% de volaille. Selon les prévisions, le volume des exportations de viande de volaille devrait augmenter sur cette période, passant de quelque 110 000 tonnes en 2016 à 150 000 – 200 000 tonnes par an.

Si son plan de certification réussit, la Russie pourrait exporter pour 20 à 30 Mds USD de produits biologiques par an.
À l’heure actuelle, il n’existe en effet pas de normes biologiques pour les produits agricoles, y compris la volaille, le porc, les œufs et le lait. Chaque producteur détermine si son produit est biologique ou non. On rencontre dans les points de vente les dénominations « Bio », « naturel », « ekologichesky chisty » et autres. Un nouveau projet de loi, qui doit être soumis ces jours-ci au gouvernement pour approbation, devrait établir le cadre juridique pour la fabrication de produits biologiques et permettre à des milliers d’agriculteurs de passer la certification.

Le marché biologique mondial devrait doubler au cours des 5 prochaines années, passant de 100 Mds USD actuels à près de 200 Mds USD. La niche biologique est très prometteuse pour l’exportation, avec une part estimée à près de 20% du marché alimentaire mondial. Le ministre estime que les produits biologiques pourraient aider à promouvoir les produits alimentaires russes sur le marché mondial.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer