En bref

Les ETA essuient aussi les effets de la crise

Entre 2014 et 2015, le nombre de contrats permanents et occasionnels a reculé (-1000 contrats) dans les entreprises de travaux agricoles. « C’est la première fois en 10 ans » a déclaré Gérard Napias, président de la Fédération nationale des entrepreneurs des territoires (FNEDT) le 6 décembre. Par ailleurs, les entrepreneurs de travaux agricoles craignent les conséquences économiques de la crise agricole : ils constatent que les agriculteurs, dépourvus de trésorerie, ont des difficultés à honorer leurs factures. Dans ce contexte, la FNEDT souhaite que le plan de soutien à l’agriculture couvre également les risques encourus par les entreprises de travaux agricoles.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer