ÉvénementsIlle-et-Vilaine

Le Space bat à nouveau ses records

Malgré la crise de l’élevage qui s’est imposée tout l’été, le Space dépasse ses records précédents en termes d’exposants et de surfaces d’exposition. Expression de la volonté de croire en l’avenir.

« Les marchés sont déprimés, les exploitants connaissent des problèmes de compétitivité, ils sont en overdose de réglementation… Aujourd’hui, au-delà des décisions déjà prises, ils attendent des réponses, notamment pour aider la modernisation des outils de production et de transformation. Et ce, avant la tenue du Space », ont déclaré les responsables du salon des productions animales qui ouvrira ses portes du 15 au 18 septembre à Rennes. « Les pouvoirs publics doivent passer aux actes. Un plan de compétitivité doit se mettre en place en France, la complexité administrative doit être simplifiée ; l’aspect coût du travail doit être regardé de plus près », évoque Jacques Jaouen, président de la Chambre régionale d’agriculture de Bretagne.

De plus en plus d’ouverture

En dépit de la crise de l’élevage, les exposants sont au rendez-vous : ils seront 1 440 venus de 40 pays, sur 69 500 m2 d’exposition. « Le Space est un rendez-vous pour préparer demain. C’est aussi un lieu d’échanges, avec les fournisseurs, entre éleveurs… », explique Marcel Denieul, président du salon, soulignant que plus de 70 conférences vont s’y tenir. Le Space offre aussi, et de plus en plus, un lien international, avec une hausse de 7,5 % de participation des entreprises étrangères sur 2015. Les pays européens représentent toujours la majorité de ces exposants, Néerlandais et Allemands en tête. En 2014, plus de 13 000 visiteurs internationaux ont foulé les allées du salon.

20e Innov’Space

2015 sera par ailleurs l’année des 20e Innov’Space. Les 45 entreprises ayant été primées au moins cinq fois depuis 1995 seront récompensées. L’innovation sera aussi mise en avant sur la plate-forme Recherche et Développement, cette année sur le thème « Je connecte mon élevage ». « Le numérique révolutionne notre agriculture et va continuer à le faire. Nous souhaitons présenter les nouvelles technologies comme une partie des éléments de compétitivité de demain », note André Sergent, responsable professionnel de la plate-forme. Cette dernière est cette année ouverte à toutes les productions, y compris les cultures. « Du matériel déjà sur le marché ou des travaux de recherche seront présentés. »

Du côté du salon génétique, la Limousine revient comme race à l’honneur, avec 90 animaux sélectionnés parmi les 200 candidats déclarés. Pour la première fois, un challenge de femelles génotypées en espèce bovine va avoir lieu. La race va aussi participer à la vente aux enchères « Genomic Elite », avec cinq femelles et deux mâles génotypés, aux côtés des races Prim’Holstein, Normande, Pie Rouge, Brune et Montbéliarde. Agnès Cussonneau

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer