FinistèreMachinisme et équipements

Gagner des points d’humidité à la récolte de céréales

Une journée de démonstration de matériel innovant a eu lieu ce lundi à Saint Yvi.

La Fédération Départemental Cuma du Finistère organisait une démonstration de matériel innovant dans une exploitation biologique du sud du département. La faucheuse andaineuse offre la particularité de faucher la céréale dans les parcelles ou les adventices sont développées. Deux demi-andains sont ainsi réalisés par ce matériel adaptable à tout type de tracteur de 100 CV avec relevage avant de 1t200.

L’idée sur céréales est de permettre un dessèchement de la mauvaise herbe verte pour gagner en taux d’humidité à la récolte. « Nous exploitons dans un bassin de production en agriculture biologique fort, et sommes souvent confrontés à des récoltes de parcelles avec mauvaises herbes développées. Le fait de faucher la culture pour faire faner les indésirables permet de gagner des points d’humidité. L’achat de ce type de matériel en commun ou la location est une solution fortement envisageable », confie Marie-Pierre Bourglan, exploitante de la parcelle de test. Un échantillon réalisé à la mini-batt par exemple affichera des valeurs autour de 12 % d’humidité alors que le résultat final après passage de la moissonneuse sera plus élevé du fait de la transmission de l’eau des éléments verts.

Démonstrations aux champs

La FD Cuma, organisatrice de la journée, propose de nombreuses manifestations tout au long de l’année. « Après les démonstrations de Gourlizon en sur-semis de prairie et celle de Dirinon en semis de maïs à grande vitesse, la prochaine journée sera consacrée au traitement des zones humides à Daoulas le 9 septembre. Nous nous efforçons de répondre à une demande du terrain et répondons aussi à des essais de mise en route de matériels nouveaux et innovant », explique Boris Moal de la FD Cuma 29.

Un prototype à mettre au point

« Le système a été créé il y a 3 ans. Ce prototype fonctionne parfaitement sur colza et donne de très bons résultats sur sarrasin. Il faut toutefois améliorer la machine pour la récolte de céréales : les andains peuvent se trouver trop plaqués au sol, surtout en cas de culture peu dense, et ralentir la moissonneuse au ramassage. La fenêtre météo doit être sans pluie car l’andain ne sèchera pas en conditions humides, et l’humidité du sol pourra même faire pourrir le grain. La parcelle doit aussi être plane et exempt de cailloux », précise Erwan Touffet, fabriquant du système. Les essais sont concluants dans le blé noir. Le système coupe en effet l’alimentation hydrique de la plante quand le grain est mûr et évite de garder des pailles vertes. Le sarrasin, généralement fourni, donne des andains conséquents facilement récoltables par les rabatteurs de la moissonneuse. Fanch Paranthoën

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer