12774.hr - Illustration Inaporc veut tracer des perspectives malgré la crise
« Le marché se rééquilibre un peu, mais il faudrait encore 10 à 20 cts €/kg pour équilibrer les comptes des éleveurs », selon François Valy, vice-président de l’Inaporc et président de la FNP.

Inaporc veut tracer des perspectives malgré la crise

Après un an d’une crise historique, la filière porcine veut croire que le plus dur est passé. Réunie en assemblée générale le 5 juillet, l’interprofession Inaporc a esquissé des pistes pour l’avenir, entre revalorisation des prix, communication et lancement d’une démarche RSE. Alors que le secteur porcin est en crise depuis un an, l’interprofession Inaporc s’est…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article