Une souleveuse dans le vent

10251.hr - Illustration Une souleveuse dans le vent
La machine est au point. Les déflecteurs latéraux empêchent le film de partir sur les côtés.

Après plusieurs années de recherche, une souleveuse de plastique est désormais au point pour retirer le film et le débarrasser de ses souillures grâce à un système de soufflerie. « Le débit de chantier est élevé, le paillage retombe débarrassé de ses souillures au sol », constatent des agriculteurs de la région de Plounéour-Brignogan-Plages (29), lors d’une mise à l’épreuve d’une nouvelle souleveuse sur une parcelle d’échalote récoltée. La machine mise au point par un comité de pilotage composé d’agriculteurs et de représentants de la filière (Comité des plastiques agricoles, Cerafel, Chambre d’agriculture, FDCuma, Adivalor) a été fabriquée par l’entreprise finistérienne B2MH, basée à Plouigneau (29). « Nous voulions une entreprise locale capable d’intervenir en cas de maintenance, car la souleveuse voyagera chez les producteurs », explique Claire Gouez, conseillère à la Chambre d’agriculture. Cette mise au point est le fruit d’un travail long de plusieurs années, entrant dans le programme Rafu (Recyclage agriculture film usagés). Viser moins de 450 kg/ha Les exigences des usines de recyclage se durcissent, la présence de souillures doit représenter un maximum de 50 % du poids total. Pour les producteurs, livrer des paillages plastique propres allège la facture de recyclage, celle-ci étant calculée au poids. « À la collecte après récolte, une taxe de 155 €/t est fixée. Adivalor applique un bonus de 60 €/t lorsque le plastique est conforme aux exigences des usines pour le recyclage », note la conseillère. « L’enjeu est surtout de pérenniser l’utilisation du paillage polyéthylène pour la filière échalote ». En utilisant des films de polyéthylène de 28 microns, un hectare d’échalote consomme 220 kg de film plastique. [caption id=”attachment_59565″ align=”aligncenter” width=”720″] Une fois retiré, le film propre peut être enroulé.[/caption] S’inspirer d’autres machines Cette souleveuse utilise des doigts rétractables (identiques à des doigts escamotables de vis d’alimentation de moissonneuse-batteuse) pour venir soulever et retirer le film plastique du sol….

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article