En bref

Rentabilité en hausse pour LDC, qui poursuit sa croissance externe

L’Autorité de la concurrence a donné, le 23 mai, son feu vert «sans condition» au rachat par LDC des deux abattoirs de Volailles Rémi Safron et de sa filiale Sofral. «Les éleveurs ne verront pas leurs conditions commerciales se dégrader», estime le gendarme de la concurrence, pour qui cette opération «contribuera à accroître la production de volailles françaises». Les deux sites mayennais rejoindront donc le giron du n°1 français de la volaille (marques Le Gaulois, Maître Coq et Fermiers de Loué). C’est justement la croissance externe qui a gonflé les résultats du groupe en 2018-2019 : le 22 mai, LDC a annoncé un bénéfice en hausse de 5,7% à 149 M€.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer