En bref

Négociations commerciales : “rien n’a changé”

A la veille de la date butoir des négociations commerciales, « beaucoup d’accords ne sont pas signés » avec les distributeurs, a indiqué le 27 février Coop de France, signalant à nouveau des demandes de baisse des prix. « Rien n’a changé » après les Etats généraux de l’alimentation, selon le président Michel Prugue, qui considère même que la situation avec les grandes enseignes s’est « dans de nombreux cas aggravée ». « Les demandes de baisse des prix sont majoritaires auprès de nos entreprises », a-t-il ajouté, allant de « 3 à 4 % dans des filières où cela n’est pas légitime ». S’y ajoutent des compensations de perte de marge sur 2017 et une « explosion des promos ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer