FinistèrePolitique et Syndicalisme

Even et l’Armoricaine Laitière fusionnent

Les assemblées générales des deux coopératives finistérienne et costarmoricaine ont finalisé la fusion des deux groupes. Spécialisé exclusivement en production laitière, le site de Lanfains (22) vient élargir la gamme de produits Laïta.

« Cette fusion fait aboutir 50 années de relations humaines. Il nous restait à franchir le pas pour mettre en commun nos forces, plutôt que de continuer à travailler en parallèle », introduit Arthur Jaglin, président de l’Armoricaine Laitière. C’est donc une page qui se tourne pour la coopérative créée en 1950, disposant de 88 points de collecte pour 148 adhérents. Spécialisée en lait et sans activité d’agrofournitures, elle collecte 44 millions de litres collectés sont valorisés en produits ultra-frais : 10 000 tonnes de yaourt à boire et 3 millions de litres de lait ribot sont sortis du site de Lanfains (22) en 2014. Autre produit phare de la coopérative : le fromagio, produit à raison de 700 tonnes par an. « C’est un fromage de type Grana, à pâte dure, comparable au parmesan. Nous affinons 20 000 meules chaque année, à raison de 15 000 dans notre cave de Lanfains et de 5 000 en Italie. Pour produire une meule de 34 kg, 500 L de lait sont nécessaires », indique Jean-Paul Linet, directeur de l’Armoricaine Laitière. Un marché de niche, fort en valeur ajoutée, vient étoffer la gamme de Laïta, avec « un produit facilement transportable », ajoute Christian Couilleau, directeur d’Even.

Tirer les producteurs vers le haut

Artur Jaglin le rappelle, le lait utilisé pour la fabrication du fromagio doit être de qualité supérieure. « Quand la production laitière s’est intensifiée et que la consommation a commencé à baisser, nous avons réfléchi à l’élaboration d’une spécialité consommatrice de lait. La maîtrise de la qualité du lait est primordiale, avec un seuil de 200 spores butyriques à ne pas dépasser ». Les défauts en cas de production avec du lait non conforme risquent de former des bulles d’air ou pire de faire éclater les meules. La collecte triée en place chez les adhérents de l’Armoricaine pourrait prochainement être proposée aux producteurs d’Even.

« La fusion se fait sans perte d’emploi et dans la sérénité avec les adhérents, avec des zones de collecte qui se touchent. Les adhérents de l’Armoricaine Laitière deviennent adhérents Even, sans réel changement puisque les prix entre nos deux coopératives étaient déjà très proches », conclut Guy Le Bars, président d’Even. Le site de Lanfains devient un site Laïta au même titre qu’Ancenis, Créhen, Landerneau, Plancoët, Ploudaniel et Yffiniac. Fanch Paranthoën

Mots-clés

Peut vous intéresser

Fermer