Politique et Syndicalisme

Pac : aucune mesure d’urgence sans budget finalisé

Phil Hogan, le nouveau commissaire européen à l’Agriculture, n’a pas de période d’adaptation : le contexte budgétaire tendu a occupé son premier conseil agricole.



Les producteurs européens touchés par l’embargo russe attendent des soutiens. La Commission européenne a beau dire depuis le début de l’embargo, imposé par la Russie aux produits agroalimentaires de l’UE, que plus les mesures seront prises tôt, plus elles seront efficaces, elle est, pour le moment, incapable de prendre la moindre décision tant que les discussions sur le budget ne seront pas terminées.

Échec des discussions autour du budget

Et les États membres de l’Union européenne et le Parlement européen ne sont pas parvenus, dans la nuit du 17 au 18 novembre, à trouver un compromis sur le budget communautaire 2015. La Commission de Bruxelles devra donc présenter un nouveau projet en décembre qui devrait faire appel aux ressources de la Pac pour financer les mesures de soutien prises face à l’embargo russe sur les produits agroalimentaires de l’UE.

Cibler plus les mesures de la Pac

Les pays baltes et la Finlande par exemple demandent depuis plusieurs semaines déjà des aides compensatoires pour leurs éleveurs laitiers, fortement affectés par les restrictions de la Russie, leur principal marché d’exportation. Ils avaient réitéré leur appel lors du Conseil agricole du 10 novembre à Bruxelles. Si le nouveau commissaire européen à l’agriculture, Phil Hogan, s’est dit ouvert à la mise en place d’un tel dispositif dont les critères d’attribution avaient déjà été définis par son prédécesseur, Dacian Ciolos, (à savoir plus de 15 % des exportations totales vers la Russie et chute importante des prix payés aux producteurs), il a prévenu que rien ne pourrait être décidé sans accord sur un budget pour 2015. Phil Hogan a rappelé la situation tendue du budget communautaire, liée au manque de crédits de paiements. « Cette situation va persister sur la période 2014-2020 », a-t-il ajouté. Selon lui, dans un contexte budgétaire difficile, y compris pour l’agriculture, il faudra assurer que les mesures de la Pac soient bien ciblées, plus qu’auparavant.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer