CulturesMorbihan

La Région soutient les producteurs de cidre

La Bretagne qui est la première région cidricole de France n’a pas été épargnée par la crise liée à la Covid-19. Depuis un an, le secteur accuse un gros manque à gagner lié à des stocks invendus qui sont traditionnellement destinés aux restaurants, toujours fermés actuellement. Sur 2020, la filière française cidricole a reçu une aide de 5 millions d’euros pour détruire les stocks invendus en septembre, une aide qui sera nécessaire encore sur 2021. Le président de la Région, Loïg Chesnais-Girard s’est rendu le 23 avril à la cidrerie du Pays d’Auray à Locoal-Mendon (56) pour faire un point de situation et réaffirmer l’importance de cette production de terroir emblématique de Bretagne. « Nous devons rester la première région productrice de cidre en France. Nous bénéficions de nombreuses identifications de qualité et d’origine : AOP, IGP, AOC qui donnent une bonne image de la Bretagne.

Dans les semaines qui viennent nous allons voir comment la Région va pouvoir accompagner la filière et les producteurs pour aider à passer cette crise », indique le président de Région. L’an dernier, la Région avait augmenté sa contribution annuelle à la Maison cidricole de Bretagne, via une enveloppe globale de 30 000 €, dont une partie a servi à soutenir une campagne de communication. Yves Maho, le nouveau président de la Maison cidricole, espère que cette enveloppe sera renouvelée pour pouvoir à nouveau faire la promotion du cidre breton dans les médias.

Mots-clés

Peut vous intéresser

4 commentaires

  1. Bonjour,
    Je viens de voir que la Bretagne est la première région cidricole de France.
    Je me projette dans une installation pour produire les bulles de pommes.
    Suite à l’article j’ai cherché des renseignements sur le site de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne. Nada !…, peau de balle.
    Je suis allé “revoir ma Normandie” et là il y a du monde.
    La chambre régionale de Normandie s’occupe de sa production de pommes, de cidre, de calvados, de pommeau et bien d’autres boisons.
    C’est très bien fait .
    Y a t il des Paysans Bretons pour produire pommes et boissons ou son ce des artisans et industriels qui achètent une matière première au loin? Est ce, ce qui explique que sur le site des chambre d’agricultures Bretonne il n’y ai rien?

    N’est ce pas incompréhensible ?

  2. une aide pour “détruire du cidre” ??? concretement de quoi cela s’agit-t-il à part couvrir le manque à gagner ?

    1. Ce dispositif de soutien a été mis en place pour permettre aux producteurs de libérer du stockage afin de pouvoir rentrer la nouvelle récolte de pommes et ainsi ne pas déstabiliser encore plus la filière. Pour plus de précisions, vous pouvez vous rapprocher de la maison cidricole de Bretagne.

Répondre à Webmaster Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer