Economie, marchés et gestion

Le chauffage au gaz en élevage, une cause d’incendie fréquente

Un entretien adapté et une surveillance accrue de l’éleveur, notamment pendant la période qui précède ou qui suit le démarrage d’un lot sont indispensables.

Chaque année, de nombreux poulaillers sont détruits par un incendie, ayant très souvent à l’origine l’installation de chauffage au gaz. Pour limiter ce risque l’installation doit être conforme et sûre.

Des règles de l’art à respecter

Depuis plus de trente ans, Groupama s’appuie sur l’AFG et sur la commission du Bureau de Normalisation du Gaz pour éditer un « guide des règles d’installation et d’utilisation » du chauffage au gaz en élevage.  La 5e édition du guide datée de 2019, a été élaborée par l’AFG, le CFBP et GROUPAMA, mais aussi avec le concours de FL Formation, des professionnels et notamment les fabricants d’appareils de chauffage…

Ce document présenté aux installateurs adhérents à la Charte Qualité Gaz en Elevage fin 2019, comporte :

1- Une partie « Référentiel technique » :
– le réservoir fixe aérien ou enterré,
– la distribution de gaz,
– les appareils de chauffage,
– la sécurité des personnes,
– la réception et la mise en service,
– les principales références réglementaires et normatives,
– retenir l’essentiel.

2- Des fiches pratiques :
– les principaux types d’installation de chauffage au gaz rencontrés,
– les procédures de réception, de mise en service, de surveillance et d’entretien de l’installation de chauffage.

Surveillance et entretien

Le rôle de l’éleveur :
• Il réalise un contrôle d’étanchéité de l’installation avant chaque lot en suivant la procédure suivante :
– ouvrir chaque robinet individuel après la mise en place de tous les appareils de chauffage,
– ouvrir le robinet de coupure générale et lire la pression stabilisée,
– refermer le robinet,
– vérifier la variation de la pression sur une période de 30 mn,
– une chute de pression supérieure à 10 % indique une fuite de gaz,
– renouveler l’opération en isolant successivement l’installation par portion pour détecter l’origine de la fuite,
– localiser la fuite avec un produit de type microbulle.
• Il entretient convenablement ses appareils de chauffage (radiants, générateurs) :
– le nettoyage systématique et complet des appareils de chauffage doit être réalisé entre chaque lot d’animaux : enlever et nettoyer les appareils et ses composants
– le bon fonctionnement et le bon état des appareils avant chaque préchauffage doit être contrôlé : thermocouples, grilles « accroche-flamme », chambres de combustion, systèmes de raccordement et raccords rapides…
• et enfin, il est présent, surveille ses installations et nettoie ses appareils pendant les périodes de chauffe.

Contrôle périodique par un professionnel

Outre l’aspect réglementaire, une installation de chauffage au gaz doit être régulièrement contrôlée et entretenue par un professionnel qualifié, par exemple une entreprise adhérente à la Charte Qualité Gaz en Élevage.

Réglementation « Installations classées pour la protection de l’environnement »

Les installations électriques sont conçues et construites conformément aux règlements et aux normes applicables. L’exploitant tient à la disposition de l’inspection de l’environnement, spécialité installations classées, les éléments justifiant que ses installations électriques et techniques (gaz, chauffage, fuel) sont entretenues, en bon état et régulièrement vérifiées par un professionnel tous les 5 ans ou tous les ans si l’exploitant emploie des salariés ou des stagiaires.

La charte qualité gaz en élevage

Pour consulter le « guide des règles d’installation et d’utilisation » du chauffage au gaz en élevage, pour connaître la liste des entreprises adhérentes à la Charte Qualité Gaz en Elevage, vous pouvez contacter le service prévention de Groupama Loire Bretagne au 02 96 58 60 77. Cette charte a été créée en 2007 par Groupama et ses partenaires : l’Association française du gaz, le comité français du Butane et du propane et fl formation.

Bilan de 13 années de la Charte
À ce jour, 24 entreprises sont adhérentes (essentiellement sur les régions Bretagne et Pays de Loire), et près de 300 collaborateurs ont été formés depuis 2007. Des entreprises adhérentes qui s’engagent à :

– suivre un programme de formation,
– proposer une prestation de qualité : conseils adaptés, respect des règles de l’art avec délivrance d’un PV de réception de travaux, réalisation de visites périodiques…
– accepter d’être auditée sur la qualité des installations. ​​​​​​​La visite triennale de l’installation par une entreprise CQGE fait l’objet d’une délivrance d’un rapport de visite :  l’installateur procède à la visite complète de l’installation de chauffage et vérifie notamment les points suivants : l’état général de l’installation, la distribution du gaz, les systèmes de raccordement, les appareils de chauffage… Il informe l’éleveur des éventuels dangers constatés et établit le cas échéant la liste des travaux à réaliser pour la mise en sécurité de l’installation. Une visite triennale des installations gaz par une entreprise CQGE vous fera bénéficier d’une réduction annuelle de 5 % sur le contrat d’assurance « Dommages aux biens professionnels » de l’exploitation.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer