CulturesEn brefProductions AgricolesTop

Printemps 2020 : La protection des céréales en quête d’alternatives

 

Comment protéger vos céréales en 2020 ?

Retraits de produits, développement des résistances, aléas climatiques : en ce printemps 2020, de nombreuses contraintes pèsent sur la protection fongicide de vos céréales. Cette année, plus que­ ­jamais, vous avez besoin de solutions innovantes pour sécuriser vos rendements, faciliter vos chantiers et raisonner encore mieux vos programmes fongicides.

 

Point sur les pressions maladie, l’écho des OAD

Météo capricieuse, difficultés de semis des céréales et douceur de l’hiver : il en résulte des différences de développement importantes d’une parcelle à l’autre. Les 1° parcelles semées sont en avance tandis que celles semées fin décembre n’ont pas rattrapé le retard.

Les outils d’aide à la décision comme Xarvio qui intègre des modèles de prévision des maladies d’Arvalis-Institut du végétal, donnent cependant une majorité des parcelles bretonnes à Epis 1 cm entre le 8 et le15 mars. Les parcelles les plus tardives n’atteindront ce stade que fin mars, ce qui est assez inhabituel sur la Bretagne.

Le risque maladie semble assez tardif. On observe très peu de rouille jaune (2% des parcelles Bretonnes, variétés très sensibles). La septoriose n’est pas précoce puisqu’à ce jour 10% des parcelles déclencheraient à 3N, 30% à Dernière Feuille Pointante et la majorité à Dernière Feuille Etalée.

Pour 2020, quelle stratégie adopter ?

Nous devons nous concentrer sur la protection des 2 dernières feuilles, responsables à elles seules de 65% du rendement, et chercher à minimiser voire supprimer le premier traitement en nous appuyant sur les nouveaux outils d’aide à la décision.

L’efficacité du traitement dépend de son positionnement : elle sera maximale s’il intervient au stade Dernière Feuille Etalée. Or ce stade clé n’est pas atteint au même moment sur tout l’assolement. Il varie selon les parcelles en fonction de la variété semée, de la date de semis, des conditions pédoclimatiques et au sein même de la parcelle.

L’économie du T1 ne prend tout son sens que lorsqu’il est possible de sécuriser les rendements quitte à renforcer légèrement la dose fongicide en cas de présence importante de septoriose.

Pour cela, vous avez besoin de produits fongicides plus curatifs et plus persistants.

Concentrez votre investissement sur la dernière feuille

Pour être pleinement efficace, le fongicide doit :

  • Pénétrer rapidement pour être moins sensible au lessivage.

  • Combiner action préventive et curative pour s’adapter aux différents stades de développement des pathogènes présents sur les parcelles.

  • Présenter une bonne mobilité pour une diffusion rapide du produit dans la feuille.

  • Avoir une bonne persistance d’action pour assurer la protection des dernières feuilles.

Revystar® XL pour une protection polyvalente et fiable

BASF met à votre disposition Revystar® XL, son nouveau fongicide à base de Revysol® nouvelle génération de triazole.

Revystar® XL vous permet de préserver le potentiel de vos céréales. Il est efficace contre la septoriose ainsi que contre les rouilles et les maladies des orges.

Revystar® XL facilite vos chantiers de pulvérisation. Grâce à sa résistance au lessivage, sa capacité à contrôler d’éventuelles contaminations latentes et sa persistance d’action, Revystar® XL élargit les fenêtres de pulvérisation.

Revystar® XL, positionné à Dernière Feuille Etalée, sécurise vos rendements et vous accompagne dans la réduction de vos traitements.

Avis d’ARVALIS – Institut du végétal
« dans nos essais , au nord , comme au sud, le mefentrifuconazole (Revysol®) est sans conteste le triazole le plus efficace sur septoriose. Son efficacité est supérieure à celle de tous les triazoles actuels, même combinés entre eux » Extrait de Choisir & Décider Céréales à paille – Synthèse nationale 2019

Revysol®, pourquoi une telle performance ?

La seule molécule triazole constituée d’une unité isopropanol flexible. Cette flexibilité unique permet un lien entre la molécule et le site de fixation fongique jusqu’à 100 fois plus puissant que celui des anciens triazoles, même lorsque des mutations de cible (résistance aux anciens triazoles) se sont développées.

Pour tout renseignement, conseil de positionnement et de dose,
vous pouvez contacter votre technicien.

EN SAVOIR +


BASF France SAS – Division Agro – 21, chemin de la Sauvegarde – 69134 Ecully Cedex. N° d’agrément : IF02022 – Distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels. Revystar® XL : AMM n° 2190686. Composition : 100 g/L méfentrifluconazole (nom d’usage : Revysol®) + 50 g/L fluxapyroxad (nom d’usage Xemium®). Détenteur d’homologation : BASF. ® Marque déposée BASF. Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez http://agriculture.gouv.fr/ecophyto . Usages, doses conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette du produit et/ou www.agro.basf.fr et/ou www.phytodata.com . Mars 2020.


Revystar® XL : SGH07, SGH09 – ATTENTION – H302 : Nocif en cas d’ingestion – H315 : Provoque une irritation cutanée – H317 : Peut provoquer une allergie cutanée – H319 : Provoque une sévère irritation des yeux – H332 : Nocif par inhalation – H335 : Peut irriter les voies respiratoires – H362 : Peut-être nocif pour les bébés nourris au lait maternel – H411 : Toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme – EUH401 : Respectez les instructions d’utilisation pour éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement

 

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer