En bref

Quelques conseils de saison par Groupama Loire Bretagne

Groupama Loire Bretagne vous propose le point sur des sujets d’actualités et quelques bons conseils.

PANNEAUX SOLAIRES : ATTENTION AUX ARNAQUES

Depuis 10 ans, de nombreuses aides publiques incitent les Français à acheter des équipements permettant de réaliser des économies d’énergie. Soyez vigilant : des escrocs exploitent ce filon… Ils se font passer pour des organismes publics ou des entreprises du secteur de l’énergie et démarchent des particuliers. Objectif : leur vendre ces nouveaux équipements, en prétextant une obligation réglementaire de les installer.
Que faire ?
• Ne signez jamais un devis tout de suite, même dans une foire ou sur un salon ! Réfléchissez et renseignez-vous sur l’entreprise.
• Si vous avez été démarché, contactez l’équipe sécurité de la Commission de régulation de l’énergie (securité@cre.fr).

À savoir : les organismes publics ne démarchent jamais les consommateurs à des fins commerciales.

SOUTIEN SCOLAIRE : LES BONS PLANS

Comment aider votre enfant dans sa scolarité sans y consacrer une fortune ? Voici 3 pistes économiques à explorer :
• L’aide individualisée gratuite par le biais d’associations. Par exemple l’association entraide scolaire qui, avec 3 500 bénévoles dans 25 départements, accompagne les enfants du CP à la terminale. Autres pistes Le secours catholique, l’Association de la Fondation étudiante pour la ville… Renseignez-vous auprès de votre Mairie.
• Les stages de révision en colonie pour les élèves de primaire avec Animation Vacances Loisirs et Scovacolos.
• Le soutien scolaire en ligne avec des sites comme lesbonsprofs.com de la 3e à la Terminale pour 50 €/mois, maths-videos.fr de la 6e à la Terminale dès 30 €/an, cned.fr ou encore assistancescolaire.com.
Attention à toujours vérifier la fiabilité des offres en ligne : tarifs, frais de dossier, délais de rétractation…

À savoir : Avec la complémentaire santé Groupama, votre enfant bénéficie gratuitement du soutien scolaire à domicile, suite à une maladie ou un accident, dès le 1er jour d’immobilisation et jusqu’à 1 mois.

RÉDUIRE LE COÛT DE SON ASSURANCE EMPRUNTEUR, C’EST POSSIBLE

Avant de signer votre contrat, faites le point sur les garanties vraiment utiles. Si vous empruntez à deux, n’hésitez pas à interroger votre conseiller pour choisir le niveau de protection adapté à chacun. Cela vous permettra d’être bien couvert, au juste prix. Certains organismes proposent une réduction pour toute souscription en couple… C’est le cas de Groupama. Si vous avez déjà souscrit un contrat d’assurance emprunteur, n’hésitez pas à comparer les tarifs.

Vous pouvez changer de contrat à tout moment la première année et ensuite, à chaque date anniversaire, dans le respect des préavis. Seule condition : le niveau de vos garanties doit être équivalent. L’assurance emprunteur représente souvent une part importante du coût total du crédit. Quelques conseils pour en réduire le montant, sans rogner sur vos garanties. Vous pouvez réaliser jusqu’à 15 000 € d‘économies(1) avec Groupama Emprunteur, sous certaines conditions.

(1) Pour un prêt de 150 000 € sur 20 ans par un couple de cadres de 36 ans, non-fumeurs, avec un taux d’assurance initial de 0,39 % ramené à 0,14 % par emprunteur assuré à 100 % chacun en Décès / Incapacité / Invalidité. Sous réserve de décision médicale de l’assureur. Source : étude BAO 2017.

UN FICHIER DES VÉHICULES ASSURÉS À PARTIR DE JANVIER 2019

Le fichier des véhicules assurés (FVA) entrera en vigueur le 1er janvier 2019. Il est constitué des immatriculations des véhicules auto et moto assurés en France. Ce sont les assureurs qui doivent alimenter ce fichier national dès la prise d’effet de la garantie de responsabilité civile souscrite pour un véhicule, dans un délai maximum de 72 heures.

Quelles conséquences pour vous ? Si votre immatriculation ne figure pas dans le fichier des véhicules assurés, les forces de l’ordre peuvent considérer que vous n’êtes pas assuré et vous verbaliser. Pour éviter cette situation, vérifiez que l’immatriculation figurant sur votre carte verte est bien la même que celle de votre plaque d’immatriculation : dans ce cas, vous n’avez aucune démarche à effectuer. Si vous constatez une anomalie sur votre carte verte, par exemple une erreur de caractère, vous pouvez contacter votre assureur.

EN CAS DE DÉGÂT DES EAUX : QUELS BONS RÉFLEXES POUR ÊTRE INDEMNISÉ ?

Face à un dégât des eaux, il faut réagir vite pour en limiter les conséquences. Puis le déclarer à votre assureur pour être indemnisé rapidement.
1- Adoptez les réflexes « d’urgence »
Première chose à faire : arrêter l’écoulement ! Fermez les robinets d’arrivée d’eau, cherchez d’où vient la fuite et essayez de la colmater. Coupez l’électricité en cas d’inondation généralisée et prévenez si besoin les pompiers. Pensez à mettre en sécurité les meubles, l’électroménager et les objets fragiles. Enfin, n’oubliez pas de prendre des photos des dégâts.

2- Prévenez votre assureur
Vous devez déclarer le dégât des eaux à votre assureur dans les 5 jours : par téléphone, en agence ou en ligne. Vous pouvez aussi lui envoyer une lettre recommandée avec AR. Joignez le constat de dégât des eaux rempli et signé. Vous trouverez un exemplaire sur groupama.fr.
Comment remplir le constat ? Il doit mentionner le lieu du sinistre, ses causes, les dommages subis, les personnes concernées (par exemple vos voisins) et les références de leurs contrats d’assurance habitation. Envoyez le 1er volet à votre assureur. Le 2e est destiné à l’assureur de l’autre partie et le 3e au syndic (ou gérant) de l’immeuble.

3- Comment être indemnisé ?
Constituez un dossier avec :

  • La liste des dégâts et des objets endommagés, accompagnée de photos ;
  • Les factures et bons de garantie des biens détruits ;
  • Les devis de remise en état du logement.

Votre assureur vous proposera une indemnisation. Il peut aussi demander le passage d’un expert si le montant estimé est trop important.

Assuré Groupama : pour vos réparations, nos experts recherchent pour vous les professionnels qualifiés et règlent directement leurs interventions.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer