Événements

Cerise, invitée surprise de l’Assemblée générale Groupama Loire Bretagne

Le 10 avril dernier, s’est tenue à Carquefou l’assemblée générale de la caisse régionale Groupama Loire Bretagne. 530 élus et invités se sont réunis à l’occasion de ce moment fort de l’année mutualiste pour découvrir le bilan et les perspectives de Groupama Loire Bretagne et du groupe Groupama SA.

Une reprise de la croissance. « Le frémissement dont je vous avais parlé à l’automne s’est concrétisé. C’est un résultat qui nous fait retrouver des valeurs positives et 2017 est un tournant à faire fructifier en 2018 », a annoncé en préambule le président de la caisse régionale Michel L’Hostis. L’exercice 2017 présente un résultat net conforme aux prévisions : 30,7 millions d’euros, ainsi qu’une contribution au résultat du groupe de 32 millions €. Ceci alors que l’année 2017 était impactée par plusieurs événements climatiques, avec notamment la tempête Zeus impactant le compte de résultat de 24,6 millions d’euros.

Daniel Collay, Laurent Bouschon, Michel L’Hostis et Bernard Veber reviennent sur les événements climatiques de l’année ainsi que sur l’actualité plus générale du Groupe Groupama.
Daniel Collay, Laurent Bouschon, Michel L’Hostis et Bernard Veber reviennent sur les événements climatiques de l’année ainsi que sur l’actualité plus générale du Groupe Groupama.

Des mouvements au sein du conseil d’administration

Le directeur général Bernard Veber a profité de l’événement pour annoncer l’arrivée de Pascal Ouvrard au poste de directeur général adjoint.
Le directeur général Bernard Veber a profité de l’événement pour annoncer l’arrivée de Pascal Ouvrard au poste de directeur général adjoint.

Depuis quelques années, il y avait peu de renouvellement au niveau du conseil. « Depuis notre dernière assemblée générale, plusieurs changements ont eu lieu », a annoncé le président avant de remercier les personnes qui ont mis fin à leur mandat : Thierry Josse et Gérard Ropert. Deux femmes leur ont succédé : Véronique Nédélec et Françoise Guihard. Et à l’issue de l’assemblée, Marie Françoise Tuloup et Régine Sécher, respectivement présidentes de la fédération 35 et de la fédération 49, ont également mis fin à leur mandat. Leurs fédérations départementales ont proposé Jérome Moy et Ingrid Bernier pour leur succéder au sein du conseil. Ingrid Bernier et Gérard Lehuger (précédemment administrateur du conseil d’administration de la caisse régionale), ont été élus présidents des fédérations 49 et 35. Jérôme Moy, quant à lui, intègre le conseil d’administration de la caisse en qualité d’administrateur.

Du côté de l’exécutif, Bernard Veber a également annoncé un changement important pour la caisse et pour Groupama SA. Didier Guillaume, ancien directeur général adjoint, a rejoint le groupe pour prendre la direction du développement et des services du groupe. « J’ai travaillé deux ans en tandem avec Didier, et compte tenu de la nature du poste, nous avions une relation de confiance et de proximité très forte », a souligné le directeur général. « Je suis évidemment très heureux qu’il puisse évoluer au sein du groupe. C’est Pascal Ouvrard qui lui succède. » Pascal Ouvrard, actuel directeur financier, reprend la fonction de directeur général adjoint, en conservant la direction financière.

Bruno Terrier, actuel responsable du service entreprises et collectivités est nommé, quant à lui, directeur collectivités et entreprises. Il s’agit de créer une nouvelle direction. « Compte tenu des accélérations stratégiques sur ces deux marchés, cela prend tout son sens », a souligné Bernard Veber.

L’arrivée surprise de Cerise sur scène sous les applaudissements.
L’arrivée surprise de Cerise sur scène sous les applaudissements.

Arrivée surprise d’Ombeline, alias Cerise

Moment fort de cette matinée de travaux, l’arrivée d’Ombeline de la Teyssonnière, interprète du personnage de Cerise, égérie de la marque Groupama. Une arrivée remarquée et imprévue qui a enchanté le public. Cerise a participé à la fin des travaux en fil rouge apportant çà et là une touche de fantaisie et de simplicité. Emue par la présentation de l’axe de mécénat propre à Groupama Loire Bretagne, Culture et Handicap, et la présentation des projets de la Fondation Groupama « Vaincre les maladies rares », Ombeline a fait part devant l’assemblée de sa fierté d’être l’égérie d’une marque engagée dans sa société.

Daniel Collay, président de Groupama Paris Val-de-Loire, et vice-président de la Fédération Nationale Groupama, a présenté les actualités du groupe. La sinistralité a été particulièrement marquée par le climatique, avec les ouragans de septembre aux Antilles, entre autres. En métropole, de multiples événements sont également survenus : grêle et neige au printemps, puis la canicule et la sécheresse en été. L’agriculture a notamment été touchée, avec une année catastrophique pour l’ensemble des vignobles. Le poids des catastrophes naturelles augmente d’ailleurs d’année en année, ce qui va mathématiquement impacter le montant des cotisations de réassurance. Selon les prévisions de la FFSA, d’ici à 2040, le coût des sinistres climatiques aura augmenté de 90 %. Un défi à relever pour Groupama et l’ensemble du secteur. En 2017, le système de réassurance du groupe a permis d’atténuer au plan financier les lourdes conséquences des événements climatiques.

Ombeline de la Teyssonniere nous parle du quotidien de Cerise.
Ombeline de la Teyssonniere nous parle du quotidien de Cerise.

Les résultats du groupe satisfaisants

Avec un chiffre d’affaires de 13,8 Md d’€, en croissance de 2,9 %, 2017 est une année satisfaisante, aussi bien en développement qu’en rentabilité. En effet, le résultat opérationnel croît de 156 millions d’euros pour s’établir à 349 millions €. Cela permet d’augmenter la marge de solvabilité à 315 %, (une hausse de 26 points sur l’année précédente). « De bons chiffres, d’ailleurs salués par les agences de notation». a ajouté le président Collay.

Des innovations pour anticiper le futur

Le Groupe est toujours en mouvement pour rester en phase avec les besoins d’assurance de la société. L’essor de la consommation collaborative a par exemple amené à adapter les contrats. En Auto, la location de véhicule ou le covoiturage sont désormais pris en charge. À plus long terme, l’arrivée des voitures autonomes est aussi au programme. Sur le marché agricole, Groupama SA travaille aussi autour d’expertises réalisées avec des drones ou en s’appuyant sur une exploitation plus fine des bases de données.

L’équipe cycliste Groupama FDJ

Michel L’Hostis a conclu cette assemblée générale.
Michel L’Hostis a conclu cette assemblée générale.

Autre sujet qui intéresse les élus de la mutuelle mais aussi le grand public, le changement d’axe de sponsoring du groupe. Depuis plusieurs mois, Groupama s’est associée à la Française des jeux pour lancer la nouvelle équipe Groupama FDJ. La saison a déjà commencé par la Classic Loire Atlantique, la route Adeli à Vitré, et, le 15 avril, le Tro Bro Léon. Le principal événement sportif de l’année sera évidemment le Tour de France puisque 5 étapes du tour auront un départ ou une arrivée sur le territoire de la caisse (Bretagne, Pays de La Loire, Maine-et-Loire).

Un changement de braquet pour la marque qui a fait le choix d’un sponsoring ancré dans la vraie vie, dans un sport où la visibilité est optimale. « Et pas dans n’importe quelle équipe ! Avec Groupama-FDJ nous intégrons directement l’élite mondiale, avec l’opportunité de progresser encore autour des coureurs de l’équipe de Marc Madiot » a ajouté le président L’Hostis.

Source
Groupama
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer