Machinisme et équipements

Bientôt une ferme connectée

Groupama Loire Bretagne se positionne comme une mutuelle innovante en proposant aux sociétaires d’investir dans des certificats mutualistes ou en lançant de nouveaux produits tels que la ferme connectée, qui seront dévoilés au Space.

« La sinistralité agricole est une préoccupation majeure pour Groupama Loire Bretagne. Le taux de sinistres en tracteur et machine agricole s’est amélioré en 2016. Par contre, au niveau de l’assurance récolte, il s’est fortement dégradé », analyse Michel L’Hostis, président de la caisse régionale, lors de la communication des résultats financiers de l’exercice 2016, le 24 avril à Rennes. En 2016, les frais d’indemnisation liés à cette assurance récolte se sont élevés à 7,6 millions d’euros alors que les cotisations atteignent 3,7 millions d’euros.

« Si cette sinistralité se reproduit nous serons obligés de faire évoluer le contrat. Depuis que ce produit existe nous avons remboursé 2,1 milliards d’euros pour 2 milliards de cotisations perçues. C’est un outil de service public », lance le président de la caisse régionale. Il ne résiste pas à dévoiler que Groupama Loire Bretagne lancera cette année pour le Space un produit innovant pour accompagner encore plus les agriculteurs. Sans trop en dévoiler, Bernard Veber, directeur général laisse filtrer quelques informations : « Nous espérons concourir pour l’Innov’Space, il s’agit d’un produit d’assistance et d’accompagnement au niveau digital sur des questions de gestion de l’exploitation. Une approche assez révolutionnaire en matière de ferme connectée. »

3,15 % de rémunération pour les certificats mutualistes

« En 2016, Groupama Loire Bretagne a innové en proposant à ses sociétaires d’investir dans les certificats mutualistes. En moins d’un an, 77 millions d’euros de certificats ont été émis, soit 85 % de l’objectif de la levée de fonds affiché à horizon décembre 2018. Une rémunération de 3,15 % sera proposée au vote lors de l’assemblée générale de la caisse régionale du 25 avril. Cette performance, dans un contexte de taux historiquement bas, concrétise le partage des bons résultats de l’entreprise avec ses sociétaires », annonce Michel L’Hostis.

Un chiffre d’affaires comparable à 2015

Avec un chiffre d’affaires de 918,1 millions d’euros et un résultat (norme IRFS) de 43,1 millions d’euros, l’année 2016 est comparable à 2015 et conforme aux prévisions. « Notre ratio de solvabilité est 3,6 fois supérieur aux exigences réglementaires, ce qui n’est pas le cas de tous les assureurs sur le marché », précise Bernard Veber. Malgré des résultats similaires, 2015 et 2016 ne se ressemblent pas. 2016 recense le nombre de sinistres le plus élevé depuis 2010, avec 10 sinistres graves alors que 2015 n’en totalisait que 2. Les événements climatiques ont généré des indemnisations à hauteur de 20 millions d’euros.

Arrivée de la téléassistance connectée
Groupama Loire Bretagne poursuit son développement et innove en lançant à partir de juin 2017 la téléassistance connectée « Noé » pour les seniors. La tablette Noé est une véritable interface entre les aidés, les aidants et les proches. Cette nouvelle solution de téléassistance à domicile est simple d’utilisation. « Il en va de notre responsabilité d’assureur mutualiste de trouver des solutions innovantes qui profitent et répondent aux besoins de nos sociétaires. La solution Noé en est le parfait exemple », témoigne Bernard Veber, directeur général.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer