Événements

Sondage : les Français aiment leurs agriculteurs

A l’occasion du salon de l’agriculture, Odoxa a réalisé pour Groupama un sondage exceptionnel en interrogeant non seulement les Français, les personnes habitant en milieu rural, mais aussi les Européens habitant l’un des 5 principaux pays européens, afin de mesurer leur image, leurs perceptions et leurs attentes sur l’agriculture et les agriculteurs.

Voici les principaux enseignements de cette étude :

  1. Partout en Europe, l’agriculture et les agriculteurs jouissent d’une formidable popularité (95% de bonnes opinions)
  2. Et, dans ce domaine, pour une fois, c’est la France la championne d’Europe : les Français comme les Européens nous accordant unanimement la médaille d’or
  3. Or, l’agriculture est perçue comme un formidable atout pour notre pays par plus de 9 Français sur 10 dans les différents domaines testés dans l’étude
  4. Ceci explique sans doute en partie l’exceptionnel engouement du Salon de l’Agriculture : près de la moitié des Français envisage de s’y rendre un jour ou y est déjà allé !
  5. En plus d’avoir une très bonne image, l’agriculture est aussi perçue comme étant un secteur à la pointe de la modernité
  6. Les agriculteurs ont eux aussi cette image de modernité… mais c’est un métier jugé si difficile qu’il a du mal à attirer les nouvelles générations
  7. Français et ruraux ont deux attentes prioritaires pour l’agriculture de demain : selon eux, elle devra à la fois être respectueuse de l’environnement et aussi le niveau de vie des agriculteurs
  8. Les ruraux lisent (presque) tous Paysan Breton… bon peut-être pas tous mais une grande partie 😉

Voilà sans doute un sujet de réflexion pour les candidats en campagne électorale qui défileront prochainement au salon de l’agriculture. Mieux vaut pour eux avoir réfléchi à un projet et à des mesures sur l’agriculture et pour les agriculteurs.

sondage-agriculture-france-europe-2

Le sondage en détail

Partout en Europe,l’agriculture et les agriculteurs jouissent d’une formidable popularité (95% de bonnes opinions)
Les agriculteurs jouissent d’une image exceptionnelle dans toute l’Europe avec 89% de bonnes opinions en moyenne dans les 5 principaux pays Européens. Par ailleurs, pour la quasi-totalité des Européens (95%) comme des Français  (95%) l’agriculture constitue par ailleurs un atout important pour leurs pays.
Et, dans ce domaine, pour une fois, c’est la France la championne d’Europe/ la médaille d’or
L’agriculture est donc perçue par tous comme un enjeu capital… et, pour une fois, c’est à la France que revient la médaille d’or dans ce domaine selon nos concitoyens comme les Européens ! Les uns comme les autres placent notre pays en tête du palmarès des pays Européens les plus performants en matière d’agriculture. La France 1ère, placée en tête par 26% des Européens et 59% des Français, devance l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie et l’Espagne.
Or, l’agriculture est perçue par nos concitoyens comme un formidable atout pour notre pays
Pour les Français, et plus particulièrement ceux qui habitent en milieu rural, l’agriculture est un atout important pour notre pays à de très nombreux égards. Ils sont plus de 9 sur 10 à penser que notre agriculture est un atout pour notre indépendance alimentaire (93% des Français et 92% des ruraux le pensent), notre industrie agroalimentaire (91% et 92%), pour éviter la désertification de certaines zones rurales (91% et 90%), notre patrimoine, notre identité et nos valeurs (88% et 90%). Enfin près des deux-tiers des Français (63%) et surtout des ruraux (68%) estiment par ailleurs que notre agriculture est un atout pour notre tourisme.
Cette fantastique cote de l’agriculture en France explique sans doute en partie l’exceptionnel engouement du Salon de l’Agriculture : près de la moitié des Français envisage de s’y rendre un jour ou y est déjà allé !
Il n’est guère étonnant au regard de cet engouement des Français pour l’agriculture et leurs agriculteurs que le SIA – Salon de l’Agriculture – suscite une telle affluence et génère un tel intérêt populaire.

Avec régulièrement près de 700 000 visiteurs c’est l’un des salons les plus courus en France chaque année. Et encore, les visiteurs pourraient être encore plus nombreux : 5% des Français envisagent de se rendre au SIA cette année – soit un potentiel de près de 2,5 millions de personnes qui aimeraient venir –

Evidemment, beaucoup ne donneront finalement pas suite car la plupart des interviewés ne pourront finalement pas « passer à l’acte » (les ruraux, pour qui le déplacement n’est pas aisé sont ainsi 4% à envisager de venir cette année). La fréquentation sera donc probablement dans l’étiage de celle des années précédentes (autour des 700 000, après une baisse sensible l’année dernière).

Mais le fait que tant de Français souhaitent participer est en signe fort de l’engouement suscité chaque année par cette manifestation. D’ailleurs, plus d’un Français sur cinq (22%) dit s’être déjà rendu au moins une fois au salon, et presque autant envisage de s’y rendre un jour (19%), même si ce ne sera pas nécessairement cette année.

L’agriculture est aussi perçue comme étant un secteur à la pointe de la modernité
Loin d’avoir une image datée d’une agriculture archaïque, Français et ruraux sont unanimes à estimer/savoir que notre agriculture est à la pointe des nouvelles technologies. Ils sont ainsi 7 à 8 sur 10 à dire que l’agriculture française… a su se moderniser (80% et 81%), sait s’appuyer sur de nouvelles technologies(79% et 80%), et dispose d’outils de production de pointe (71% et 72%).
Les agriculteurs ont eux aussi cette image de modernité… mais c’est un métier jugé si difficile qu’il a du mal à attirer les nouvelles générations
Le métier d’agriculteur quant à lui jouit aussi d’une très bonne image correspondant à un métier ancré dans son temps : près des deux-tiers des Français (66%) comme les ruraux (69%) estiment que « c’est un métier en pleine transformation et qui répond à des enjeux d’avenir » et que ce métier « attire de nouveaux profils en quête de terroir, de goût et de nature » (61% et 62%). A l’inverse, ils réfutent majoritairement l’idée qu’il s’agirait d’un métier « qui n’a pas changé et a des difficultés à se renouveler ».

En revanche, les Français comme les ruraux estiment/savent que ce métier « a du mal à attirer de nouvelles générations car est trop difficile ». Ce sentiment est unanimement partagé dans l’opinion : 86% des Français et 85% des ruraux le pensent.

Français et ruraux ont deux attentes prioritaires pour l’agriculture de demain : selon eux, elle devra à la fois être respectueuse de l’environnement et aussi le niveau de vie des agriculteurs
Quand on interroge les Français comme les ruraux sur leurs souhaits pour L’agriculture de demain : deux attentes prioritaires écrasent toutes les autres ; ils estiment ainsi que cette agriculture rêvée devra à la fois « permettre de développer des modes de production plus respectueux de l’environnement » (56% des Français et 58% des ruraux) et « aussi améliorer les conditions de travail et le niveau de revenu des agriculteurs» (54% et 53%).

Ce n’est qu’à un niveau moindre que pointent d’autres attentes, logiquement importantes, comme « l’amélioration de la qualité nutritionnelle et gustative des matières premières » (36% et 37%), « mieux gérer les rendements pour mieux adapter la production à la demande » (20% et 22%) ou encore « mieux comprendre l’environnement pour mieux anticiper les aléas climatiques» (21% et 16%).

Cohérents avec cette attente forte sur l’environnement et l’amélioration du niveau de vie des agriculteurs, les sondés qualités majeures attribuéesà l’agriculteur de demain recoupent cette double attente. L’agriculteur de demain devra ainsi « avoir une sensibilité à la préservation des écosystèmes » (1ère qualité citée par 57%) et, en corolaire logique, un goût pour la défense des terroirs et la promotion du goût (2ème qualité), mais il devra aussi être un entrepreneur efficace et innovant en « ayant un goût pour l’entrepreneuriat, des qualités de gestionnaire et une implication dans l’économie locale » et en disposant « d’une formation pointue qui mette l’innovation au service de la qualité » (3ème et 4ème avec 38% et 36% des citations).

sondage-agriculture-france-europe-1

Source Sondage Odaxa pour Groupama (février 2017)

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer