Economie, marchés et gestion

Les ETA recrutent, mais pour combien de temps ?

Avec 2 432 emplois en équivalent temps plein en 2014, +12 % en 5 ans, les travaux agricoles en Bretagne font partie des secteurs qui continuent à embaucher malgré la crise. Afin de répondre aux problèmes de recrutement de conducteurs d’engins agricoles, une nouvelle formation a été créée à la MFR La Rouvraie à Montauban-de-Bretagne (35). À l’occasion du Space, Jean Gadby, président d’EDT Ille-et-Vilaine a ainsi annoncé l’ouverture, à l’initiative des entrepreneurs, d’un CQP (Certificat de qualification professionnelle) « Salarié agricole qualifié en polyculture ». « Cette initiative fait suite au constat d’un manque de pratiques dans les écoles, mais aussi dans les entreprises en raison des restrictions à l’utilisation des matériels dangereux dans les entreprises pour les jeunes de moins de 18 ans. » Ce cursus, ouvert aux jeunes sortant du Bac pro Agroéquipement, vise à répondre au besoin de formation des futurs conducteurs.

Mais la suppression des mesures d’allégement de charges TO/DE pour les entreprises de travaux prévue dans la loi de Finance 2015, applicable pour toutes les entreprises de travaux depuis le 1er janvier 2015, entraîne par exemple une majoration de 30 % sur les cotisations sociales à payer sur les 2e et 3e trimestres 2015, période de recrutement élevée. Une situation qui risque d’impacter l’emploi des jeunes (de moins de 30 ans) qui constituait plus de 60 % des embauches selon le syndicat régional des entrepreneurs.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer